La transition énergétique représente un énorme changement technologique, culturel et organisationnel. Les données constituent le moyen par lequel les sociétés de services publics peuvent relever les défis fondamentaux de cette transition.

Le flux d’énergie traditionnel et unidirectionnel, de la production au transport et à la distribution au client, a conféré des rôles clairement définis aux propriétaires et aux exploitants de réseaux. Pour résumer, ils sont responsables de l’approvisionnement en énergie, de la fiabilité du réseau et du maintien d’un bon équilibre entre l’offre et la demande. Depuis l’apparition de ressources énergétiques distribuées telles que les véhicules électriques, le stockage, les panneaux solaires et les thermopompes, pour n’en nommer que celles-là, les responsabilités n’ont pas changé, mais la complexité de l’environnement l’a très certainement été.

Une coordination plus complexe

Les dirigeants du secteur de services que nous avons interrogés cette année affirment que l’adoption de nouveaux modèles opérationnels et d’affaires pour les ressources énergétiques distribuées est la cinquième tendance la plus marquante pour leur organisation (source: BAROMÈTRE MONDIAL CGI 2019 − La voix de nos clients).

Les exploitants de réseaux doivent désormais interagir de façon directe et dynamique avec un nouveau paradigme de ressources énergétiques distribuées de faible capacité, mais de volume élevé. Ce changement nécessite une coordination plus complexe entre les exploitants de réseaux et de distribution afin d’équilibrer les charges et de gérer la congestion, lorsqu’il est possible de tirer parti de la flexibilité de ces charges.


L’évolution du flux d’énergie traditionnel et unidirectionnel au futur système distribué, engendrée par la transformation du réseau. © CGI inc.

Le réseau du futur nécessite une nouvelle approche

Les solutions de TI conçues initialement pour favoriser ce flux de courant unidirectionnel ont été mises au point précisément pour cette structure. Aujourd’hui, les exploitants de réseaux doivent intégrer et optimiser les différentes ressources énergétiques distribuées de ceux-ci et équilibrer leur offre, en plus de devoir réguler la puissance entre les points de consommation. Il ne fait aucun doute que bientôt, ces systèmes de TI traditionnels ne seront plus en mesure de prendre charge les nouvelles capacités requises.

La création de nouvelles fonctions visant à appuyer la transformation du réseau nécessite d’avoir accès à des données de qualité sur les opérations. Sans une vision globale du réseau, les exploitants sont incapables de s’adapter assez rapidement à l’évolution des exigences du marché.

De nos jours toutefois, la capacité d’avoir une vue d’ensemble du réseau, comme l’historique de ses actifs ou l’état de fonctionnement de son matériel, nécessite de recueillir et d’analyser des données cloisonnées dans des systèmes d’exploitation et de TI distincts. Ces systèmes sont, par exemple, la gestion de la distribution (DMS/ADMS), l’information géographique (SIG) et la gestion des actifs d’entreprise. En outre, les données sur les actifs qui se connectent au réseau et qui appartiennent à des tiers demeurent assez limitées. Selon 77 % des exploitants de réseaux que nous avons interrogés, la gestion et la qualité des données constituent le deuxième défi principal dans la mise en œuvre de leur stratégie numérique. (Source: BAROMÈTRE MONDIAL CGI 2019 − La voix de nos clients).

Résolution du problème par les exploitants de réseaux et pour ceux-ci

Il est évident qu’une nouvelle stratégie de gestion de données et une nouvelle façon de les intégrer dans les entreprises aux fins d’exploitation s’imposent.

CGI a eu le privilège de contribuer à plusieurs projets novateurs dans le cadre de l’initiative Low Carbon Fund au Royaume-Uni. Grâce à ces divers exercices, nous avons élaboré notre portefeuille de solutions CGI OpenGrid360, qui résout ces problèmes récurrents et omniprésents liés à qualité et à l’intégration des données.

La principale différence dans notre approche est le recours à la gestion des données de référence, ainsi que l’utilisation d’un modèle de données de réseau intégré créé à la suite du regroupement de renseignements tirés de plusieurs systèmes centraux. CGI OpenGrid360 rassemble les données provenant de sources internes et externes afin de fournir une vue claire et détaillée du réseau. Les renseignements provenant des différentes sources sont comparés en permanence au modèle de référence, et des algorithmes se chargent de détecter les problèmes liés à la qualité des données et de dégager les informations les plus exactes. Cette marche à suivre permet d’automatiser considérablement l’épuration des données. Il est important de souligner que ce processus ne serait pas devenu possible en utilisant des bases de données relationnelles traditionnelles ou des lacs de données non structurés.

CGI OpenGrid360 – Fonctionnement


Voici comment CGI OpenGrid360 regroupe les données provenant de plusieurs systèmes afin de fournir une vue claire et détaillée du réseau. © CGI inc.

Ajouter de la valeur à l’ensemble de l’écosystème

La solution OpenGrid360 de CGI est conçue pour tirer profit de la valeur des données dans l’ensemble de l’écosystème.

  • Les propriétaires et les exploitants de réseaux peuvent déployer des capacités pour le nouveau système énergétique plus rapidement en mettant au point ou en ajoutant des applications par l’entremise d’une couche d’intégration, plutôt que d’intégrer celles-ci à chaque système d’arrière-guichet. À titre d’exemple, ces innovations pourraient comprendre des connexions flexibles (la gestion de contrats d’énergie flexibles), la gestion active des réseaux (le passage d’une planification déterministe à une planification probabiliste du réseau), la gestion des pannes assistée par intelligence artificielle, ainsi que des modèles de relation collaborative avec les clients.
  • Les utilisateurs finaux et autres acteurs du marché sont en mesure d’accéder à des données fiables et plus détaillées grâce à de nouveaux services ou nouvelles applications.
  • De nos jours, le système de réseau traditionnel est incapable d’équilibrer et de distribuer efficacement l’énergie provenant des terminaux. Les prosommateurs souhaitent avoir l’assurance que l’énergie décarbonisée qu’ils produisent ou stockent est utilisée à bon escient et contribue aux objectifs de lutte contre les changements climatiques. Grâce aux solutions telles que CGI OpenGrid360, ils peuvent bénéficier de tarifs plus bas et contribuer à l’efficacité énergétique au moyen d’une relation plus collaborative avec les sociétés de services publics.

Communiquez avec moi par courriel  pour en apprendre davantage sur la solution CGI OpenGrid360, et sur la façon dont elle exploite la puissance des données pour innover en vue de la transition énergétique.

À propos de l’auteur

Simon

Simon Boyer

Vice-président, Solutions dédiées aux services publics, opérations, Secteur privé et gouvernements locaux, États-Unis

M. Boyer dirige l’équipe des Solutions dédiées aux services publics pour les opérations de CGI aux États-Unis. Il compte plus de 25 ans d’expérience en gestion, stratégies, ventes, développement de produits et activités afférentes dans le cadre d’offres de solutions logicielles pour le secteur des ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blogue et conditions d'utilisation