L’informatique en nuage ne cesse de prendre de l’ampleur. De plus en plus d’entreprises adoptent une approche accordant la priorité à l’informatique en nuage pour la prestation des services en TI et visent à devenir « prêtes pour l’informatique en nuage ». Selon ses défenseurs, cette approche deviendra tôt ou tard l’approche utilisée par défaut par l’ensemble des entreprises, tous types confondus

Mais devenir une entreprise prête pour l’informatique en nuage ne se résume pas à mettre en œuvre une technologie en nuage. Ce processus suppose de transformer radicalement la manière d’offrir et de consommer les services informatiques. Le présent blogue, le premier d’une série sur la question, traite de la première étape de la transformation : élaborer un plan clairement détaillé pour devenir une entreprise
prête pour l’informatique en nuage.

Dans une telle entreprise, la prestation des services informatiques est unifiée entre plusieurs fournisseurs et modes de prestation de services. L’accès est fondé sur un modèle en libre-service. Les ressources sont approvisionnées à la demande par des fournisseurs externes de services en nuage et retirées dès qu’elles ne sont plus nécessaires. Plus important encore, une entreprise prête pour l’informatique en nuage exploite les nouvelles technologies en nuage révolutionnaires pour offrir des solutions de prochaine génération. Ces solutions sont ensuite personnalisées à l’aide de composants modulaires et élaborées au moyen d’une conception agile et itérative.

Le résultat final est un environnement informatique hautement réactif, flexible, rentable et renouvelable à perpétuité, en parfaite adéquation avec les objectifs d’affaires et capable d’évoluer en toute transparence, à mesure que les besoins de l’entreprise évoluent. Pour devenir une entreprise prête pour l’informatique en nuage, il faut disposer d’un plan directeur clair et bien défini.

En fait, ce plan doit faciliter et accélérer l’adoption de l’informatique en nuage par l’entreprise, de façon structurée, tout en gérant efficacement les risques et en maximisant la valeur de la manière suivante :

  • rationaliser l’approvisionnement et réaliser des économies dans ce domaine, à l’échelle de l’entreprise;
  • collaborer avec des fournisseurs de services en nuage par l’entremise d’un comptoir de services en TI, géré par des courtiers internes et externes, de manière à créer une plateforme de distribution efficiente, à réduire les obstacles à l’entrée de nouveaux fournisseurs, à tirer parti des nouvelles technologies et à soutenir le développement de solutions intégrées ou personnalisées – provenant de multiples services externalisés en nuage – faciles à consommer par les clients des services informatiques de l’entreprise.

Cette nouvelle couche intermédiaire, ou courtage, entre les fournisseurs de services en nuage externes (et internes) et les clients des services en TI est un élément fondamental d’une entreprise prête pour l’informatique en nuage. Cette couche garantit que l’entreprise, et en particulier son service informatique, conserve un certain niveau de contrôle stratégique et de gouvernance sur un environnement externalisé et en constante évolution de services informatiques à nuages et à fournisseurs multiples.

Sans approche structurée concernant l’acquisition et la consommation des services en nuage, l’adoption du nuage à l’échelle de l’entreprise peut facilement être ralentie par des problèmes liés à la complexité de l’intégration, aux nouveaux processus d’approvisionnement et à la sécurité. Qui plus est, faire acquérir les services en nuage directement par les unités d’affaires, et éviter ainsi le courtage du service TI de l’entreprise peut engendrer des doublons et des inefficacités, tout en limitant les économies qui sont la clé de l’informatique en nuage. La différence entre une approche ponctuelle et une approche de courtage coordonnée pour adopter le nuage est que la première aboutit souvent à un environnement fragmenté et disparate de services et de données.

Les observateurs et les analystes du secteur TI prévoient qu’au cours des dix prochaines années, jusqu’à 80 pour cent des services en TI seront banalisés et externalisés en nuage. Seule l’entreprise qui planifiera soigneusement et méthodiquement cette transformation réussira son adoption de l’informatique en nuage. L’élaboration d’une vision et d’un plan clairement établis, axés sur l’avenir ainsi qu’une compréhension de la multitude des défis et des configurations qui peuvent entraver la voie vers l’adoption du nuage est essentielle.

Outre un plan directeur, nous recommandons également l’élaboration d’un ensemble de stratégies de transformation techniques et organisationnelles clairement définies pour mettre en œuvre ce plan et réaliser ses avantages, tout en minimisant les risques. Le prochain blogue de la série traitera des stratégies de transformation. En attendant, pour en savoir davantage sur l’étape du plan directeur et de ses défis, téléchargez notre étude technique intitulée L’entreprise prête pour l’informatique en nuage : élaborer un plan et relever les principaux défis.

À propos de l’auteur

Picture of Ralf Schlenker

Ralf Schlenker

À titre de directeur, Informatique en nuage et services d’infrastructure chez CGI, Ralf est responsable du positionnement stratégique et de l’offre de services de CGI dans ce domaine. Il possède plus de 20 ans d’expérience en services-conseils en TI et en management. Ralf s’est joint ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blog et conditions d'utilisation