Les banques commerciales offrant des services aux entreprises et aux consommateurs opèrent une transformation numérique de leurs activités et de leurs chaînes d’approvisionnement. À son tour, cette démarche stimule la demande des clients de ces banques pour une offre de services uniformes, rapides et améliorés par l’entremise de canaux numériques. Pour relever ce défi, le secteur du financement commercial opère une transformation sans précédent et mise sur les technologies émergentes pour mettre en œuvre de nouveaux modèles d’affaires ainsi qu’offrir une expérience utilisateur supérieure et des opérations bancaires radicalement plus efficientes.

Dans ce blogue en deux parties, nous examinerons quelques-uns des principaux défis opérationnels et technologiques avec lesquels les entreprises de financement commercial doivent composer en cette ère numérique ainsi que le type de plateforme technologique requise pour aborder ces défis. Dans ce premier billet de blogue, nous mettrons l’accent sur les défis opérationnels au sein du marché du financement commercial. La deuxième partie présentera les principaux défis technologiques ainsi que le type de plateforme technologique que nous croyons que ces banques doivent adopter pour réussir.

État du marché du commerce

Dans le cadre de l’environnement économique actuel, l’affirmation « faire plus avec moins » n’a jamais été aussi vraie. Les banques commerciales doivent faire face à une concurrence féroce et lutter pour conserver une part de marché toujours plus réduite, alors que les volumes d’échanges commerciaux traditionnels sont stables ou en déclin. Davantage de concurrents se partageant une tarte de plus en plus petite est synonyme de marges faibles, particulièrement lorsque le tout s’accompagne de pressions réglementaires. Le commerce à comptes ouverts et le financement de la chaîne d’approvisionnement constituent une lueur d’espoir pour le secteur du commerce. Alors que la croissance du commerce traditionnel demeure anémique, le commerce mondial a affiché une hausse année après année, stimulant les transactions à comptes ouverts et l’utilisation de canaux pour lesquels les banques tentent de développer de nouveaux produits afin d’offrir une valeur ajoutée à leurs clients.

Alors que les banques déploient des efforts pour accroître leur efficacité et mettre en œuvre de nouveaux produits, des facteurs externes ont également une incidence sur l’état actuel du marché. Les expériences client à l’extérieur du secteur bancaire misant sur la technologie mettent la barre plus haut quant aux attentes sur les façons dont les consommateurs souhaitent interagir avec leurs banques.

Par exemple, si une banque est en mesure de facilement numériser et déposer un chèque dans un compte bancaire personnel le même jour, pourquoi donc la documentation liée au financement commercial s’avère-t-elle si complexe? La simplicité, l’efficacité et la cohérence des opérations effectuées par les plus récentes applications bancaires destinées aux consommateurs ont eu une influence sur une foule de clients des banques de services aux entreprises.

De plus, nous assistons à l’émergence d’une nouvelle génération de banquiers commerciaux. De façon évidente, les dirigeants dans ce domaine sont plus proches de l’âge et de l’état d’esprit des milléniaux que des baby-boomers. Par conséquent, ils misent désormais sur la collaboration, la technologie et le changement. En plus d’attentes accrues en matière de technologie, cette nouvelle génération se questionne à savoir pourquoi la numérisation et l’innovation semblent être si complexes lorsqu’il est question de commerce.

Les demandes de changement se sont traduites par la mise en place d’écosystèmes numériques et d’entreprises en démarrage déterminées à changer l’environnement du commerce. Il en a résulté l’émergence de réseaux et de plateformes entre entreprises (B2B) permettant aux entreprises clientes d’interagir entre elles et de distribuer des bons de commande, des factures et d’autre documentation entre les partenaires commerciaux établis.

Il est possible que les banques commerciales de l’avenir jouent moins le rôle d’un fournisseur de services isolé et deviennent plutôt un participant de ces réseaux d’affaires, offrant des services numériques. Les clients des banques de services aux entreprises se tourneront toujours vers des solutions rentables et efficientes qui procureront à l’utilisateur une expérience positive. Il est plus important que jamais que les plateformes technologiques des banques envisagent de proposer l’interopérabilité et l’engagement collaboratif dans leur offre de services de base.

Demeurez à l’affût. Nous présenterons les principaux défis technologiques avec lesquels les banques commerciales doivent composer dans notre prochain billet de blogue ainsi que le type de plateforme technologique que nous recommandons pour relever les défis numériques actuels. Entre-temps, n’hésitez pas à communiquer avec moi si vous souhaitez discuter des défis propres à votre organisation.

À propos de l’auteur

Picture of Patrick DeVilbiss

Patrick DeVilbiss

Directeur-conseil

Patrick DeVilbiss est responsable de solutions pour les échanges commerciaux et la chaîne d’approvisionnement. Il soutient notamment la plateforme CGI Trade360. Il travaille ainsi avec les banques à cerner les améliorations à apporter aux fonctionnalités de la solution en fonction des tendances sectorielles et technologiques. ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blog et conditions d'utilisation