Au début du mois de septembre, nous avons invité plusieurs de nos clients de partout en Europe à participer à une table ronde sur la flexibilité énergétique. Il s’agissait avant tout d’un échange ouvert à propos des différents facteurs de flexibilité énergétique selon différents marchés géographiques, et des moyens que peuvent utiliser les opérateurs pour surmonter les défis avec lesquels ils doivent composer. Les principales conclusions tirées lors de l’événement confirment que les facteurs de flexibilité diffèrent selon les pays et le secteur de l’énergie, mais que certains domaines communs peuvent être évalués conjointement par les opérateurs.

Facteurs régionaux

Voici les facteurs de flexibilité régionaux ciblés lors de la table ronde.

  • Le déploiement à grande échelle d’une énergie éolienne extra côtière au Danemark est un catalyseur de changement en matière de flexibilité. À long terme, ce phénomène s’appliquera également à la transmission de l’énergie aux Pays-Bas. Une telle activité accentuera également le besoin de gérer la congestion.
  • Comme ils utilisent des sources d’électricité russes, le besoin de flexibilité des pays baltes est restreint. Toutefois, ces pays doivent commencer à se préparer dès maintenant s’ils souhaitent mettre fin à cette dépendance pour se joindre aux réseaux de distribution de l’exploitant de systèmes de transport (ERT) européen.
  • Dans des pays comme les Pays-Bas, le volume élevé de production et de consommation locales accroît le besoin d’une flexibilité en matière de basse tension pour les réseaux dont le volume est relativement bas. La flexibilité des réseaux à basse tension devrait également contribuer à la réduction de la congestion. Dans certains cas, la flexibilité offerte sur le marché peut déjà être monétisée en vue de se préparer et de s’assurer d’avoir les fonds nécessaires pour réaliser les changements d’envergure à venir.
  • Au Royaume-Uni, on considère la flexibilité énergétique comme un engagement à générer 70 % de l’électricité à partir de sources énergétiques à faible émission de carbone d’ici à 2030 dans le but de devenir une société à zéro émission d’ici à 2050. Ici, cette flexibilité est une question d’économie, de mécanismes de marchés et d’infrastructure qui permettront aux marchés d’exercer leurs activités de façon efficace.

Approches régionales

Pour progresser en matière de flexibilité, tous les plans doivent prendre en compte les facteurs, les besoins et les capacités de chaque situation. Une solution unique ne fonctionnera pas. Lors de la table ronde sur la flexibilité énergétique, tous les marchés géographiques ont présenté leur façon de s’attaquer aux différents aspects et défis dans leur propre situation de différentes façons. En voici quelques exemples.

  • Aux Pays-Bas, GOPACS* est une initiative qui permet de régler le problème de congestion du réseau grâce à la collaboration au sein d’un marché ouvert axé sur la flexibilité. Cette initiative combine l’offre et la demande, y compris les contraintes des situations locales des opérateurs de réseaux.
  • En Belgique, IO.ENERGY*, une plateforme mise de l’avant par Elia, l’exploitant du système de transport de l’électricité du pays, permet au marché de développer des services novateurs qui mettent à profit les données de compteurs en temps réel. Ces innovations offrent notamment des plateformes de données qui permettent de valider différentes méthodes de mesures et des applications destinées aux consommateurs qui évaluent différentes façons de prendre part à la flexibilité.
  • INTERFACE* est une initiative collaborative transfrontalière dans le cadre du programme Horizon 2020 de l’Union européenne permettant de développer une architecture des services de réseaux à l’échelle de l’Europe (IEGSA) qui agira à titre d’interface entre le système électrique (ERT et ERD) et les clients, ainsi que des opérations transparentes et cohérentes chez toutes les parties prenantes afin qu’elles puissent utiliser et offrir des services communs.

Problèmes courants lors de la collaboration

Chacune de ces initiatives offrait de précieux renseignements, des meilleures pratiques et des approches permettant d’aborder les aspects clés en matière de flexibilité pour les participants de la table ronde. Cet événement a également su mettre en lumière bon nombre d’aspects fondamentaux qui doivent être pris en compte. En voici quelques-uns.

  • La réforme réglementaire – Les cadres de gouvernance et réglementaires doivent être prêts à répondre aux besoins futurs. Les changements apportés aux règles et aux lois peuvent prendre un certain temps et engendrer des délais dans la mise en œuvre du marché. Par exemple, les pays qui possèdent toujours un réseau à tarif fixe ou fondé sur la capacité devront songer à faire la transition vers des tarifs variables et fondés sur la consommation.
  • Les mesures incitatives – Il est crucial de s’entendre sur des stratégies claires qui sont harmonie avec les cadres réglementaires afin d’offrir des mesures incitatives adéquates à tous les participants au sein du marché. La tarification actuelle de l’énergie possède une certaine marge de manœuvre pour encourager les consommateurs à adopter la flexibilité. Le prix de l’électricité est relativement bas et est en grande partie composé des taxes. De plus, la facturation nette ne permet pas aux consommateurs de monétiser leur production excédentaire. Par conséquent, mettre en place des stratégies de marché incitatives et cohérentes permettra de développer les produits appropriés.
  • La collaboration – La collaboration parmi tous les intervenants du marché, y compris les nouveaux acteurs, est essentielle pour élaborer une chaîne de valeur juste et efficace. Par exemple, la collaboration entre les exploitants des réseaux de transport (ERT) et les exploitants de réseaux de distribution (ERD) est essentielle pour la gestion de la congestion, l’orientation réglementaire et l’interaction sur le marché. Le rapport An Integrated Approach to Active System Management* rédigé en collaboration par plusieurs associations européennes démontre bien comment la coopération peut soutenir le marché.

Les participants à la table ronde ont conclu en affirmant que le secteur des services publics européens devra poursuivre les discussions sur plusieurs sujets communs, y compris :

  • les différentes façons de collaborer avec les intervenants du marché à différents niveaux du réseau;
  • les façons de tirer parti des initiatives transfrontalières;
  • des stratégies pour étendre les initiatives à des mises en œuvre complètes du marché.

Nous tenons à remercier les participants à la table ronde et sommes enthousiastes à l’idée de poursuivre nos discussions sur ces sujets. Pour en savoir davantage sur la table ronde, veuillez communiquer avec moi.

Apprenez-en davantage sur la flexibilité énergétique

Mattijs van de Hoed, vice-président, services-conseils et expert des marchés centraux dans le secteur des services publics, a publié une série de blogues sur la flexibilité énergétique et l’échange de données.

Vous pouvez également consulter l’entrevue avec Mattijs réalisée par Smart Energy Internationalportant sur « la numérisation pour soutenir les marchés énergétiques centralisés en transition »*.

Apprenez-en davantage au sujet des facteurs régionaux

  1. Rapport de la Danish Energy agency : Danish Experiences from Offshore Wind Development*
  2. ScienceDirect.com :Congestion Management, from Renewable Energy Integration, 2014*
  3. GlobalSecurityReview.com : Poland and Baltic States Reduce Reliance on Russian Energy*
  4. PVTech.org : Netherlands to restrict grid linking requests to alleviate congestion*
  5. Gov.uk : Offshore wind energy revolution to provide a third of all UK electricity by 2030*

*en anglais 

À propos de l’auteur

Mattijs van den Hoed

Mattijs van den Hoed

Vice-président, services-conseils, CGI aux Pays-Bas

Mattijs van den Hoed est responsable du développement des solutions pour les marchés centraux de CGI n et est gestionnaire de produits de la suite de solutions pour les marchés centraux. Il est membre de CGI depuis plus de 20 ans et au cours des ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blogue et conditions d'utilisation