En raison d’installations photovoltaïques résidentielles locales et d’importants parcs éoliens extracôtiers, la production d’électricité est devenue plus décentralisée, de plus en plus imprévisible et tributaire de la géographie. Prenons l’exemple du gestionnaire du réseau de transport (GRT) allemand Tennet, dont le réseau couvre toute la longueur du pays et dépend fortement des vents soutenus en provenance des mers du Nord et Baltique. Une accalmie des vents peut causer des répercussions dans toute l’Allemagne.

Ces répercussions ne se limitent pas qu’aux GRT. Elles ont également une incidence sur les responsables d’équilibre (RE). Ces derniers font le commerce de l’énergie à l’aide de prévisions fondées sur des schémas normalisés de consommation à long terme dans le domaine résidentiel, lesquels sont compromis par les installations photovoltaïques locales. Dans les cas où l’on déduit la production d’électricité de source photovoltaïque de la consommation sur base annuelle, la rentabilité des résidences pour les RE peut s’avérer dérisoire et celles-ci pourraient présenter un risque de déséquilibre important. Pour le gestionnaire de réseau de distribution (GRD), la production locale peut entraîner une congestion du réseau à mesure que le volume d’installations photovoltaïques augmente.

La flexibilité remédiera aux enjeux des véhicules électriques et aux déséquilibres du réseau

La décarbonisation, le nombre croissant de véhicules électriques et le chauffage électrique aggravent encore ces problèmes. Le déploiement à grande échelle de véhicules électriques (en anglais) pourrait entraîner une augmentation de 30 % de la pollution causée par le carbone. Les périodes de forte consommation engendreront en effet une demande massive d’électricité que les sources d’énergie renouvelables ne pourront combler sur-le-champ. De plus, cette situation exercera davantage de pression sur le réseau électrique et alourdira la congestion aux niveaux de moyenne et de basse tension.

Une mise en pratique efficace de la flexibilité énergétique est nécessaire pour résoudre ces problèmes.

Qu’est-ce que la flexibilité énergétique? La flexibilité reflète la mesure dans laquelle un système électrique peut modifier la production ou la consommation d’électricité en réponse à une variabilité prévue ou imprévue.

Avoir recours à la flexibilité des ressources énergétiques n’est pas chose nouvelle. Les exploitants de systèmes et les RE le font déjà à l’échelle industrielle. Cependant, cette approche repose encore sur des différences prévisibles et à évolution plutôt lente du bilan énergétique. À mesure que le volume des énergies renouvelables augmentera, les réserves de production de combustibles fossiles augmenteront également, ce qui se traduira par des pertes d’argent et des niveaux plus élevés de pollution par le carbone. On ne peut plus traiter ce scénario par un ensemble limité de ressources industrielles existantes, en particulier avec l’adoption croissante de nouvelles technologies telles que les véhicules électriques.

Un nombre croissant de petits consommateurs et producteurs d’énergie recherchent de plus en plus de flexibilité. À l’heure actuelle, les intervenants du marché cherchent à répondre aux besoins de flexibilité des moyennes entreprises, telles que les serres et les grandes installations de réfrigération.

Toutefois, la flexibilité à long terme doit être adaptée à un niveau de granularité encore plus grand : celui du marché résidentiel.

Pour arriver à cette fin, la flexibilité doit être proposée comme un produit.

Comment la flexibilité peut-elle être commercialisée?

Favoriser la flexibilité dans le marché résidentiel nécessite un transfert de responsabilités. Le « fournisseur de flexibilité » du marché non résidentiel cherchera à prendre part activement aux décisions et aux résultats relatifs à la flexibilité, tandis que pour le pourvoyeur de flexibilité résidentiel (le consommateur), l’accent sera mis sur la commodité. De plus, l’avantage financier pour chaque consommateur résidentiel sera probablement limité. Pour la plupart des consommateurs, chercher constamment le meilleur tarif d’électricité pour brancher son véhicule ou faire fonctionner le lave-vaisselle est une tâche beaucoup trop lourde par rapport aux avantages qui en découlent. Il faut pouvoir offrir de la flexibilité en exigeant le moins d’effort possible de la part des consommateurs.

Questions et réponses essentielles en vue de favoriser une flexibilité efficace

Afin de relever ces défis et de favoriser une flexibilité efficace, des réponses à des questions importantes s’imposent.

Pourquoi?
Un acteur du marché, généralement appelé un « agrégateur », devra prendre la décision d’offrir de la flexibilité. L’agrégateur combine la flexibilité de nombreuses petites ressources résidentielles en une ou plusieurs grandes ressources de flexibilité et les met en service au besoin.
Qui?
Dans les marchés libéralisés, l’agrégateur joue un rôle commercial et les consommateurs doivent avoir la liberté de passer d’un agrégateur à l’autre. Dans la plupart des pays européens, les marchés centraux facilitent les processus routiniers tels que la commutation, les entrées et les sorties, le comptage et le règlement. On peut facilement élargir ces services afin d’appuyer la production locale et fournir la flexibilité réclamée par les consommateurs.
De quelles façons?
Pour le faire efficacement, l’agrégateur doit normaliser les divers aspects de la flexibilité, notamment sa gestion et sa mise à disposition, sa mise en service et son règlement financier. Un système de marchés centraux fournit aux agrégateurs des processus administratifs normalisés afin de favoriser la concurrence et assurer un marché ouvert ainsi que des règles du jeu équitables.

Les marchés centraux effectuent déjà la gestion des contrats et des données de référence, telles que les caractéristiques des compteurs et les contrats afférents. Ils pourraient aussi facilement faire la gestion des préférences des clients et des ressources de flexibilité (comme les véhicules électriques, les climatiseurs et le chauffage). Tous ces renseignements peuvent être reliés aux compteurs existants et aux processus associés de commutation et de comptage en élargissant le modèle de domaine. Le European forum for energy Business Information eXchange (ebIX) s’efforce de mettre cette initiative en place.

Les solutions pour les marchés centraux appuieront la transformation

Une solution fondée sur les marchés fournira les conditions idéales pour une utilisation de la flexibilité la plus efficace possible (à condition que suffisamment de flexibilité soit disponible au niveau local). Dans un tel marché, les agrégateurs se feront concurrence pour offrir des services de flexibilité à d’autres acteurs du marché, comme les RE, les GRD, voire même les GRT. Indépendamment des particularités de fonctionnement de ce marché, une solution pour les marchés centraux jouera un rôle essentiel dans la mise en service de la flexibilité disponible et dans la mise en relation de l’offre et la demande de flexibilité.

Une solution fondée sur les marchés peut favoriser la flexibilité comme suit.

  • En fournissant un accès à tous les niveaux de ressources de flexibilité disponible de manière transparente (le processus flexible lié aux registres). Ainsi, le marché commercial pourrait proposer des offres concurrentielles pour cette flexibilité et l’exploitant de réseau pourrait évaluer les vulnérabilités de celui-ci.
  • En facilitant l’échange de renseignements relatifs à la capacité disponible et à l’utilisation, aux prévisions de consommation et de production, ainsi qu’à la flexibilité disponible et en service.
  • En permettant l’élaboration d’une structure tarifaire appropriée, axée sur le comportement du consommateur, afin d’encourager l’utilisation de la flexibilité et d’en accroître la valeur.

Les marchés centraux sont parfaitement adaptés pour allier leurs acteurs et faciliter cet échange de renseignements. Il ne s’agit cependant pas d’une tâche aisée. Les solutions actuelles pour les marchés centraux visent généralement les processus administratifs transactionnels et les processus de paiements de masse. Elles devront se développer pour tenir compte de la nature de la flexibilité en temps quasi réel. L’approche et les solutions de CGI pour les marchés centraux aident les clients à relever ces défis et à répondre aux exigences des changements en profondeur qui s’opèrent dans le système énergétique. Pour en savoir plus, communiquez avec nous.

À propos de l’auteur

Picture of Mattijs van den Hoed

Mattijs van den Hoed

Vice-président, services-conseils, CGI aux Pays-Bas

Mattijs van den Hoed est responsable du développement des solutions pour les marchés centraux de CGI n et est gestionnaire de produits de la suite de solutions pour les marchés centraux. Il est membre de CGI depuis plus de 20 ans et au cours des ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blog et conditions d'utilisation