Selon les conclusions du Baromètre mondial CGI 2019, nous observons parmi tous les segments du secteur bancaire les plus faibles taux de maturité et de résultats numériques au sein du secteur des services bancaires aux entreprises et de transactions. Malgré d’importants investissements dans le numérique, les banques de services aux entreprises et de transactions accusent du retard dans leur transformation numérique en raison de son incidence moindre (et plus lente) sur leurs produits traditionnels. Elles sont également confrontées au défi de déterminer de quelle façon diriger leurs activités grâce à un usage et à une numérisation efficaces des données.

Cependant, d’importantes banques de services aux entreprises et de transactions y voient un avantage concurrentiel plutôt qu’un obstacle puisque les clients s’attendent désormais à des produits et services numériques semblables à ceux offerts par les banques de détail. En réaction, ces organisations de premier plan considèrent activement la mise en place de multiples nouveaux canaux numériques concurrentiels. De plus, elles explorent les manières de mieux utiliser les données, particulièrement en matière d’analyse prédictive, et d’assurer la transformation numérique de plus de processus d’affaires.

CGI a réalisé des entrevues approfondies en personnes avec 62 dirigeants des fonctions d’affaires et des TI du secteur des services bancaires aux entreprises et de transactions pour comprendre leurs principales tendances et priorités et les mesures prises pour composer avec leurs défis numériques. Dans ce billet de blogue, je couvrirai certains des principaux éléments à prendre en compte dans ce contexte où les banques cherchent à exécuter leurs stratégies et plans pour 2020.

La conformité, la sécurité et le « temps réel » sont de fortes tendances

Les « normes réglementaires et de sécurité croissantes et changeantes » demeurent les tendances sectorielles les plus percutantes en 2019 – tout comme en 2018 – pour les dirigeants du secteur interrogés, suivies des « normes du secteur d’activité, paiements en temps réel et réglementation en matière de paiements ». La conformité réglementaire et la sécurité demeurent également parmi les préoccupations principales puisque tout écart en matière de conformité ou de sécurité peut avoir des impacts commerciaux dévastateurs. La confiance est la pierre d’angle des activités bancaires. Sans elle, particulièrement dans un monde virtuel et numérique, les clients peuvent faire affaire ailleurs et le feront.

Les « plateformes en temps réel » émergent en tant que nouvelle tendance. Ceci reflète pour nous l’impact des paiements en temps réel sur le secteur. Les consommateurs veulent de plus en plus de services en temps réel et offerts 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, mais la plupart des organisations n’offrent pas leurs services en temps réel et ne sont pas ouvertes en tout temps. Toutefois, l’évolution des paiements en temps réel ouvre la voie à l’offre d’autres services et produits en temps réel tels que le financement commercial et la gestion des liquidités.

Données et numérisation – Priorités principales

« Exploiter les renseignements issus des données pour protéger la banque et générer des revenus » est en 1re position des priorités d’affaires des banques, devançant maintenant l’adoption d’un modèle opérationnel centré sur le client. Du côté des TI, les dirigeants mentionnent la « nécessité de numériser et d’automatiser les processus d’affaires » comme leur principale priorité en TI cette année, qui était 6e en importance en 2018.

La concurrence féroce au sein de l’écosystème bancaire stimule les investissements dans l’exploitation des données et la numérisation des processus d’affaires afin de répondre aux demandes des clients pour des offres bancaires de détail. Cette orientation client accrue est, selon nous, non seulement une réaction aux menaces de la concurrence, mais également le résultat d’une meilleure compréhension des attentes des clients, obtenue grâce à l’analyse. Au cours des dernières années, sans de tels déclencheurs, ces banques hésitaient à aborder le virage numérique, souhaitant d’abord comprendre ce que leurs clients voulaient vraiment. Maintenant que la demande des clients est plus claire – définie partiellement par les concurrents – ces banques ont un objectif et un but à atteindre.

Entrer dans une nouvelle ère

Dans l’ensemble, les dirigeants du secteur indiquent que leur entreprise accélère le rythme en utilisant des stratégies et des technologies numériques au service de la conformité, de la sécurité, de la réduction des coûts, de l’innovation et de l’orientation client. Alors que les dirigeants doivent composer avec les perturbations du marché, l’innovation centrée sur le client et les services à valeur ajoutée deviendront le nouveau champ de bataille concurrentiel, exigeant une stratégie numérique globale et complète. Chez CGI, nous recommandons aux banques de revisiter leur approche de transformation numérique et d’adopter les meilleures pratiques des banques de détail déployées au sein d’écosystèmes élargis pour devenir des organisations agiles et offrir des produits et des services centrés sur les clients, axés sur les données et adaptés à cette nouvelle époque.

Apprenez-en davantage sur nos conclusions

Le rapport du Baromètre mondial CGI 2019 pour le secteur des services bancaires aux entreprises et de transactions aborde plusieurs autres sujets essentiels, dont la maturité en matière de transformation numérique des banques, leur utilisation du nuage, leurs dépenses en TI et en innovation, et leurs progrès en vue de devenir un chef de file des TI dans leur secteur. CGI a également préparé un rapport mondial et plusieurs autres rapports couvrant chacun de nos secteurs d’activité. Je vous invite à demander un exemplaire gratuit du rapport pour le secteur des banques de services aux entreprises et de transactions et à communiquer avec moi pour en discuter.

À propos de l’auteur

Andy Schmidt

Andy Schmidt

Vice-président, Banques de détail

Andy Schmidt est un ancien banquier et analyste de l’industrie qui a comme mandat d’aider CGI à concrétiser sa stratégie au sein du secteur des services financiers. Il compte plus de 25 années d’expérience au sein des services financiers, d’abord en tant que banquier chez ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blogue et conditions d'utilisation