En 2017, le marché était dominé par les paiements en temps réel, et l’adoption des paiements instantanés prenait de l’ampleur à l’échelle mondiale. En Europe, les virements instantanés SEPA ont été mis en service, et le Conseil européen des paiements a annoncé que près de 600 fournisseurs de services de paiement dans huit pays se sont inscrits pour offrir ce type de transactions. Les États-Unis et le Canada, quant à eux, ont poursuivi l’exécution de leurs programmes d’introduction de nouvelles infrastructures de paiements instantanés. 

Mais l’année 2017 a aussi vu la réalisation de projets de systèmes bancaires ouverts et a surtout été marquée par la nécessité pour les banques de transformer radicalement leurs modèles d’affaires. Ces projets créent tous une pression sur les banques, qu’ils soient le résultat d’une initiative gouvernementale, comme la directive révisée sur les services de paiement (DSP2) en Europe, ou de la dynamique d’un marché concurrentiel. Les systèmes bancaires ouverts entraîneront inévitablement une réduction des marges et favoriseront l’entrée de nouveaux concurrents sur les marchés bancaires traditionnels, y compris celui des paiements.

Ce contexte recèle de nombreuses occasions pour les banques, et plusieurs d’entre elles les saisissent. Une réelle transformation numérique s’opère à l’échelle de l’industrie. Cependant, nos recherches indiquent que même si les banques sont en pleine transformation, il leur reste du travail à faire pour réellement s’adapter aux attentes des clients. Par exemple, les entreprises sont à la recherche de façons simples d’intégrer pleinement les services bancaires à leur chaîne d’approvisionnement, ainsi que de nouveaux services tels que du soutien et des services-conseils en matière de réglementation. Malheureusement, plus de la moitié des entreprises interrogées lors du Sondage mondial 2017 de CGI sur les paiements* ont affirmé que leur banque ne répondait pas à ces besoins. 

Il est évident que les paiements en temps réel sont un élément fondamental de la transformation numérique des banques. Pour améliorer leurs relations avec leurs clients et créer de nouvelles sources de revenus, elles doivent offrir de nouveaux services et produits, de façon directe ou par l’entremise d’un système ouvert, faute de quoi elles ne pourront miser que sur leur volume et leurs prix pour survivre. 

Tendances du secteur des paiements pour 2018

L’année 2018 marquera l’entrée en vigueur de nouvelles réglementations, telles que la DSP2 et le règlement général sur la protection des données (RGPD). D’autres changements réglementaires sont à l’horizon, y compris le projet de mise en œuvre du nouveau système de règlement instantané des paiements TARGET (TIPS) de la Banque centrale européenne (BCE). Il sera intéressant d’observer la mise en service du système TIPS. La BCE tentera-t-elle de devenir le principal fournisseur de services de règlement et de compensation des virements instantanés SEPA en Europe? Comment ces changements au sein du marché influenceront-ils le fonctionnement de SWIFT?

Bien sûr, les banques devront continuer de protéger leurs réseaux et les données de leurs clients contre le crime financier et les cyberattaques, tout en se conformant aux nouvelles réglementations telles que le RGPD. De plus en plus de services seront offerts en temps réel, ce qui rendra la gestion des mouvements de fonds de plus en plus complexe, laborieuse et coûteuse. Il en sera de même pour la gestion des données personnelles des clients. L’introduction de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique contribuera au renforcement de l’efficacité et de la protection, et l’évolution constante des pratiques et des solutions de gestion des données aidera les banques à mieux répondre aux exigences en matière de manipulation des données. Ces outils gagneront en importance à mesure que la portée des exigences de cybersécurité et de protection de la vie privée s’élargira. Les systèmes bancaires ouverts permettront à de nouveaux fournisseurs d’accéder aux données bancaires des consommateurs, ce qui soulèvera de nouveaux enjeux en matière de responsabilité et d’assistance à la clientèle.

Enfin, les technologies de chaîne de blocs et de grand livre distribué laisseront sans aucun doute leur marque sur le secteur cette année. Le potentiel de ces technologies est évident, et les organisations continueront d’investir dans ce domaine, de former des consortiums et de mettre à l’essai de nouvelles applications. Si de nouvelles solutions fondées sur ces technologies et leurs dérivés sont mises en service, nous constaterons une transformation radicale de la façon dont les services sont fournis, y compris les services de financement du commerce et de paiement. Cependant, ces technologies ne sont pas encore arrivées à maturité, et il reste plusieurs enjeux à résoudre en matière de gouvernance, de droit et de gestion. L’année 2018 sera-t-elle celle où ces technologies deviendront entièrement fonctionnelles? 

CGI continue de collaborer étroitement avec ses clients du monde entier afin de les aider à s’adapter aux tendances et aux enjeux en matière de paiements et à mettre en œuvre des solutions novatrices. Pour en savoir davantage sur nos recherches, perspectives et projets, n’hésitez pas à communiquer avec moi.

*en anglais

À propos de l’auteur

Picture of Jerry Norton

Jerry Norton

Vice-président, Services financiers

Jerry Norton dirige les équipes Marchés des capitaux et Banques de services aux entreprises et de transactions de CGI. Il est à la fois responsable de la stratégie de CGI pour l’ensemble du secteur bancaire et membre du conseil sur la croissance et du comité ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blog et conditions d'utilisation