Le Baromètre mondial CGI 2018, fondé sur des entrevues en personne avec 1 400 dirigeants des fonctions d’affaires et informatiques partout dans le monde, indique un besoin continu de poursuivre leurs projets de transformation numérique afin de répondre aux attentes croissantes des citoyens et clients numériques. Les dirigeants des marchés des capitaux affirment que les quatre principaux défis auxquels ils font face sont le changement culturel et la gestion du changement (91 %), les préoccupations en matière de conformité réglementaire et de cybersécurité (81 %), les contraintes liées à la technologie, aux systèmes existants et à l’agilité (75 %) ainsi que la gestion et le contrôle des données (74 %).

Curieusement, les mêmes défis ont été mentionnés en 2017. Le changement culturel et la gestion du changement demeurent au premier rang des priorités cette année encore, alors que la conformité réglementaire est passée de la quatrième à la deuxième place. Le progrès et la transition nécessitent-ils plus de temps qu’on ne l’aurait cru?

L’acquisition de nouveaux talents ainsi que de nouvelles méthodes de travail et technologies est essentielle pour surmonter ces défis

Les firmes de marchés des capitaux sont en mesure de surmonter ces défis, mais pas du jour au lendemain. Elles doivent adopter des stratégies progressives qui seront déployées à long terme. Les principaux facteurs de réussite comprennent la recherche de nouveaux talents, la dissolution des hiérarchies de gestion traditionnelles ainsi que le développement de nouvelles méthodes de travail. L’acquisition de nouveaux talents est essentielle pour stimuler la transformation des modèles d’affaires, défier les pratiques actuelles, lancer les technologies de pointe, moderniser les systèmes existants et accroître l’agilité.

Recruter et fidéliser des professionnels du numérique, et changer la culture est non seulement une nouvelle priorité en TI des dirigeants en 2018; elle s’est également hissée tout au haut de la liste. Les dirigeants des marchés des capitaux sentent une pression quant au positionnement futur de leurs entreprises et ils sont conscients que les talents et la culture sont essentiels à leur succès.

Il est tout aussi important d’assurer des investissements continus en technologie. Les firmes qui redéfiniront leurs stratégies de TI afin de surmonter ces défis se trouveront à l’avant-garde. D’un autre côté, la réglementation plus sévère, l’augmentation de la pression sur les coûts, la concurrence féroce ainsi que les marges serrées compliquent la tâche.

Les perturbations menacent également l’investissement en technologie. La menace provient d’ailleurs plus souvent des initiés de l’industrie que d’acteurs externes. Pour les firmes en marge, la complexité des affaires, le fardeau réglementaire ainsi que les investissements requis en main-d’œuvre et en technologie représentent une importante barrière à l’entrée.

Les initiés, tout particulièrement ceux qui ont un certain pouvoir sur le marché, peuvent se permettre d’investir dans de nouvelles technologies afin de bousculer leurs compétiteurs de moindre envergure ou qui évoluent moins rapidement. Les autres acteurs devront alors exceller en distribution ainsi qu’offrir une expérience client améliorée et un meilleur service à la clientèle.

La grande majorité des entreprises ont une stratégie numérique définie en place

Malgré ces défis, 70 % des entreprises du secteur des marchés des capitaux ont en place une stratégie numérique définie, tandis que 11 % commencent à en élaborer une. Parmi les organisations dotées d’une stratégie, 34 % ont lancé, ont su mettre en œuvre ou génèrent des résultats sur la base d’une stratégie interne étendue à l’échelle de l’entreprise, tandis que 30 % en sont à des stades similaires avec une stratégie numérique à l’échelle de l’entreprise qui s’étend à leurs partenaires de l’écosystème.

Contrairement aux autres secteurs d’activité, il y a une forte cohérence entre la démarche de transformation numérique des dirigeants des fonctions d’affaires et ceux des fonctions informatiques. Cela se reflète notamment dans la façon dont ils organisent leurs activités de transformation. En effet, dans la grande majorité des cas, le chef de la direction informatique et les directions métier sont conjointement responsables de la mise en œuvre des stratégies numériques.

Le Baromètre mondial de CGI présente plusieurs autres conclusions issues des entrevues en personne avec les dirigeants de marchés des capitaux ainsi que nos perspectives les concernant. Publiez un commentaire ici pour demander une copie de notre rapport des services bancaires des marchés des capitaux ou communiquez avec moi. Je serai ravi de discuter avec vous de ce rapport et des défis auxquels fait face votre firme de façon plus détaillée.

À propos de l’auteur

Picture of Jerry Norton

Jerry Norton

Vice-président, Services financiers

Jerry Norton est responsable de la stratégie du secteur des services financiers de CGI au Royaume-Uni. Il siège également au conseil sur la croissance sectorielle – Services financiers de CGI, lequel supervise les activités mondiales de l’entreprise en matière de services financiers. Fort de 30 ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blog et conditions d'utilisation