Salle de presse
Communiqués

CGI se voit octroyer un contrat d’une valeur de 24,9 millions de dollars par le ministère de la Justice du Québec

Montréal (Québec), le 20 septembre 2011 -  

Groupe CGI inc. (TSX : GIB.A) (NYSE : GIB), un leader des services en technologies de l’information (TI) et en gestion des processus d’affaires, a annoncé aujourd’hui la signature d’une entente avec le ministère de la Justice du Québec. Cette entente, d’une durée de cinq ans et d’une valeur de 24,9 millions de dollars, comprend le développement, l’exploitation et l’évolution des systèmes et infrastructures technologiques de la Direction des registres et de la certification (DRC) du ministère de la Justice.

CGI se verra ainsi confier des mandats de conseil en gestion, de livraison de projets de développement et d’évolution relatifs aux quatre registres publics tenus par la DRC ainsi que la gestion de l’infrastructure à clés publiques gouvernementale (ICPG) utilisée par plusieurs ministères et organismes pour sécuriser leurs échanges électroniques. De plus, CGI assurera le soutien technique des infrastructures technologiques de la DRC.

L’importance de la qualité et de la performance des services électroniques est un enjeu crucial pour la DRC. À cet effet, CGI agira à titre d’expert de solutions Web et contribuera à maintenir les niveaux de services de la DRC à l‘égard de sa clientèle.

Cette entente permettra à la DRC de poursuivre la réalisation de son plan stratégique en contribuant au développement de ses services. Les entreprises et citoyens qui utilisent ces services pourront ainsi profiter des technologies de pointe qui seront mises en place. « Nous sommes fiers de poursuivre cette collaboration avec le ministère de la Justice et d’ainsi permettre aux citoyens du Québec et d’ailleurs d’accéder à des registres fiables et conviviaux », a déclaré M. Claude Marcoux, vice-président principal et directeur général de CGI au Québec.

À propos de la DRC
La principale mission de la Direction des registres et de la certification (DRC) du ministère de la Justice est de contribuer à la sécurité des transactions portant sur les droits personnels et réels mobiliers ainsi que certains droits immobiliers et de participer à une plus grande transparence des institutions démocratiques en assurant la tenue de registres gouvernementaux : le Registre des droits personnels et réels mobiliers (RDPRM) (www.rdprm.gouv.qc.ca), le Registre des lobbyistes (www.lobby.gouv.qc.ca), le Registre des commissaires à l’assermentation (www.assermentation.justice.gouv.qc.ca) et le Registre des lettres patentes foncières (www.lettresfoncieres.justice.gouv.qc.ca). La DRC administre également le Service de certification de l’infrastructure à clés publiques gouvernementale (www.infocles.justice.gouv.qc.ca) et dessert une trentaine de prestations électroniques de services réparties dans quelque quatre-vingts ministères ou organismes.

À propos de CGI
Fondé en 1976, Groupe CGI inc. figure parmi les plus importantes entreprises indépendantes de services en technologies de l’information et en gestion des processus d’affaires dans le monde. CGI et ses entreprises affiliées emploient environ 31 000 professionnels. CGI offre la gamme complète de services en TI et en gestion des processus d’affaires à des clients du monde entier, à partir de ses bureaux et de ses centres d’excellence au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie-Pacifique. Au 30 juin 2011, les produits annualisés de CGI s’établissaient à approximativement 4,2 milliards de dollars et son carnet de commandes s’élevait à environ 12,7 milliards de dollars. Les actions de CGI sont inscrites à la Bourse de Toronto (GIB.A) ainsi qu'à la Bourse de New York (GIB). Elles figurent dans l’indice FTSE4Good Index et dans l’indice de durabilité Dow Jones. Site Web : www.cgi.com.

Énoncés de nature prévisionnelle
Toutes les déclarations contenues dans ce communiqué de presse qui ne concernent pas directement et exclusivement des faits historiques constituent des « énoncés de nature prévisionnelle » au sens de l’article 27A de la loi américaine Securities Act of 1933 et de l’article 21E de la loi américaine Securities Exchange Act of 1934, dans leurs nouveaux termes, et sont de « l’information prospective » au sens des articles 138.3 et suivants les lois canadiennes sur les valeurs mobilières. Ces déclarations et cette information expriment les intentions, projets, attentes et opinions de CGI, sous réserve de la matérialisation de risques, d’incertitudes et d’autres facteurs sur lesquels la Société n’a, dans bon nombre de cas, aucune emprise. Compte tenu de ces facteurs, les résultats réels pourraient différer considérablement de ceux qui sont indiqués. Ces facteurs comprennent notamment, sans s’y limiter, la date d’entrée en vigueur et la valeur de nouveaux contrats, d’acquisitions et d’autres initiatives de la Société; la capacité d’attirer et de retenir du personnel compétent; la concurrence au sein d’une industrie des TI en constante évolution; la conjoncture économique et commerciale; le risque de change; ainsi que les hypothèses et autres risques énoncés dans l’analyse par la direction de la situation financière et des résultats d’exploitation, dans le rapport annuel de CGI inclus dans le formulaire 40-F déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (disponible sur EDGAR à www.sec.gov), ainsi que dans la notice annuelle déposée auprès des commissions des valeurs mobilières du Canada (disponible sur SEDAR à www.sedar.com). L’emploi aux présentes des termes « penser », « estimer », « s’attendre à ce que », « avoir l’intention », « anticiper », « prévoir », « planifier », ainsi que de tout autre terme de nature semblable et de toute autre forme conjuguée de ces termes, ne sert qu’à des fins d’énoncés de nature prévisionnelle ou d’information prospective et ces termes ne sont pertinents qu’en date de leur emploi, notamment en ce qui concerne les énoncés relatifs à la performance future. À moins que les lois qui s’appliquent ne l’exigent, CGI décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés de nature prévisionnelle ou l’information prospective consécutivement à l’obtention de nouveaux renseignements ou à la survenue d’événements nouveaux, ou pour tout autre motif. Le lecteur est mis en garde contre le risque d’accorder une crédibilité excessive à ces énoncés de nature prévisionnelle ou à l’information prospective. Vous trouverez dans la section « Risques et incertitudes » de plus amples renseignements sur les risques pouvant faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon notable des résultats actuellement prévus.

-30-

Pour plus d’information :

Lorne Gorber
Vice-président principal, Communications et
relations avec les investisseurs
lorne.gorber@cgi.com
514-841-3355