Au fur et à mesure de la maturation du marché de l’informatique en nuage, les acheteurs informés s’aperçoivent que certaines applications ou certains services se gèrent moins bien au sein d’un environnement infonuagique, et qu’aucun nuage, utilisé seul, ne peut répondre à tous les besoins d’une organisation. Afin de déterminer quels services et quelles applications s’y prêtent le mieux, il est essentiel de se concentrer sur le « quoi » (applications et services requis et façons dont ils doivent être proposés aux utilisateurs) sans trop s’attarder sur le « comment » (infrastructure ou technologie sous-jacentes).

Déterminer l’emplacement idéal de chaque application

Pour les organismes du gouvernement fédéral des États-Unis, l’évaluation des besoins technologiques de l’ensemble de l’organisation permet de déterminer les technologies qui sont appropriées pour le nuage ainsi que les façons dont ces technologies doivent interagir entre elles afin de produire les meilleurs résultats.

Bien sûr, les organismes gouvernementaux n’ont pas le luxe de mettre une nouvelle infrastructure complète en place. Ils doivent partir de leurs systèmes existants et tracer un plan pour réaliser leur mission et répondre à leurs besoins opérationnels, tout en résistant à l’envie de ne compter que sur une seule nouvelle technologie, aussi séduisante soit-elle. À partir de son portefeuille actuel, un organisme peut rapidement trier ses actifs en plusieurs ensembles afin de déterminer l’endroit le plus approprié pour chaque type d’application.

  • Applications et systèmes existants – Évaluer les possibilités de transformation ou de conversion en modèle de services partagés
  • Application contenant de l’information sensible – Évaluer les besoins en matière de sécurité pour l’adoption d’un mode de prestation de services sur site ou en nuage privé
  • Autres services et applications – Évaluer la pertinence d’avoir recours au nuage

Évaluer les options pour offrir la prestation de services la mieux adaptée

Après avoir évalué la pertinence d’avoir recours au nuage pour un ensemble réduit de services et d’applications, les organismes pourront procéder à l’analyse des coûts et de la conformité en vue de déterminer le meilleur environnement pour offrir une prestation de services efficace et rentable. Plusieurs options s’offrent à eux : plateformes infonuagiques, colocalisation, et hébergement en gestion déléguée ou sur site selon les approches traditionnelles. Il est nécessaire d’avoir une compréhension approfondie des coûts initiaux et du coût total de possession pour chacune des options afin de prendre des décisions éclairées.

En réalité, certains organismes n’ont pas réalisé les économies envisagées grâce au nuage, car ils se sont heurtés à des coûts inattendus. Certaines organisations ont mal évalué le coût de base ou ont été surprises par des frais supplémentaires pour des services qu’elles croyaient inclus. Par exemple, si l’environnement de base n’est pas conforme aux exigences fédérales actuelles, des coûts et des efforts supplémentaires seront engendrés pour remédier à la situation et assurer la conformité.

Plusieurs éléments sont à considérer lors de l’évaluation des fournisseurs de services en nuage. Le modèle de « paiement à l’utilisation » peut promettre les coûts les plus bas, mais il se peut que des services clés tels que l’application de correctifs, l’examen systématique des données ainsi que la surveillance ne soient pas compris dans le prix de base. De plus, le recours à des fournisseurs qui facturent les organismes pour transférer leurs données ou qui n’acceptent pas la clause de la Federal Acquisition Regulation permettant de faire porter la responsabilité d’un contrat à un sous-traitant peut engendrer des risques supplémentaires.

L’avenir de l’environnement informatique hybride

L’avenir du nuage est prometteur, mais complexe. Davantage de solutions infonuagiques hybrides sont apparues sur le marché et la maturation du modèle de courtage infonuagique aidera les organismes à gérer et à transférer leurs services pour offrir la prestation de services la plus efficace. La plupart des organisations opteront sans doute pour un environnement qui combine le nuage aux solutions sur site et hybrides.

Plutôt que de tenter de déterminer l’infrastructure précise à mettre en place ou le fournisseur individuel de services en nuage auquel avoir recours, les organismes fédéraux auraient avantage à envisager un modèle hybride pouvant tirer parti d’environnements multiples afin de répondre efficacement aux besoins en matière d’activités opérationnelles, de sécurité et de systèmes. De tels environnements requièrent une stratégie globale soutenue par une gouvernance solide afin de minimiser les coûts, les risques et la dispersion des systèmes et des efforts, tout en maximisant la souplesse et la création de valeur.

À titre de conseiller de confiance qui comprend la prestation de services en nuage au sein du marché fédéral et en fonction de nombreuses exigences client, CGI a développé la suite CGI Unify360 pour la gestion des environnements informatiques hybrides afin d’aider ses clients à élaborer la stratégie de prestation de services la mieux adaptée pour leurs applications et services. Nous pouvons également les aider à mieux gérer l’intégration des services dans un environnement infonuagique hybride et multifournisseurs.

À propos de l’auteur

Picture of John Nemoto

John Nemoto

Vice-président, CGI Federal, pratique des technologies émergentes

En tant que responsable de l’informatique en nuage au sein de la pratique des technologies émergentes de CGI Federal, John est chargé du développement de la relation client au sein du marché fédéral ainsi que des occasions d’affaires à l’échelle mondiale. Il supervise la prestation ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blog et conditions d'utilisation