Le concept n’est pas nouveau, mais l’automatisation robotique des processus (RPA) a généré beaucoup d’intérêt récemment pour sa création de valeur. Évidemment, il ne s’agit pas vraiment ici de robots, mais bien de logiciels robots rapides, fiables et efficaces qui répondent aux attentes des clients.

Des 1 500 dirigeants que nous avons interviewés dans le cadre du Baromètre mondial CGI 2020, le tiers citait l’automatisation ou la robotique comme l’une de leurs trois plus importantes initiatives. Au moment de situer leur organisation sur le spectre de l’automatisation intelligente (allant de l’automatisation de base à l’intelligence artificielle [IA] en automatisation), les leaders ont affirmé avoir effectué davantage de mises en œuvre de RPA et d’analyse en IA qu’en 2019.

La valeur de l’automatisation robotique des processus

L’automatisation robotique des processus soutient la transformation numérique, l’efficacité et la résilience. La pandémie l’a rendue plus populaire afin d’optimiser les mesures prises par les hôpitaux, le traitement de prêts par les banques, les initiatives de réductions de coûts pour les fabricants, etc. Elle peut être très utile pour les organisations.

  • Donner la flexibilité d’échelonner les effectifs virtuels selon la demande
  • Libérer les employés de tâches routinières et moins gratifiantes afin qu’ils se consacrent à du travail stratégique qui requiert jugement et prise de décision complexe
  • Automatiser les processus plus rapidement et de manière moins invasive grâce à une approche nécessitant peu de code (les développeurs font glisser des blocs visuels de code pour concevoir de nouvelles applications)
  • Réduire les coûts sans avoir à licencier d’employés ni à renoncer à de nouvelles occasions d’affaires en rationalisant, simplifiant et automatisant des processus chronophages

De plus, comme l’indique ma collègue Katharina Dubberke dans son billet de blogue sur l’automatisation avancée, les organisations cherchent à combiner l’automatisation aux technologies de pointe comme l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle afin d’accélérer la prise de décision.

Principaux facteurs de réussite

Il y a de plus en plus de fournisseurs de technologie d’automatisation intelligente. Ils offrent tous un démarrage rapide et de potentiels gains rapides. Mais quelles sont les étapes clés d’une démarche d’automatisation réussie? Selon nous, la première étape est de choisir un processus simple pour une démonstration de faisabilité de la RPA. Y’en a-t-il un qui vous cause des maux de tête? Ce pourrait être le candidat idéal pour une automatisation robotique.

Nous recommandons également une démonstration de la valeur pour votre parcours d’automatisation intelligente tenant compte des points suivants.

  • Assurer une interprétation commune de l’automatisation robotique des processus dans votre organisation

    • Questions clés : quel est le lien entre la RPA, l’automatisation intelligente, l’automatisation avancée et l’intelligence artificielle? Comment s’intègre-t-elle à votre vision d’entreprise et à votre stratégie de transformation numérique?
  • Établir des objectifs communs dans une stratégie intégrée Les initiatives d’automatisation peuvent émerger de vases clos, les rendant plus difficiles à échelonner.

    • Question clé : comment définir le succès?
  • Choisir le projet pilote approprié – Le projet pilote doit être convaincant pour intéresser la haute direction et les employés.

    • Questions clés : quelle lourdeur pourrait à être diminuée grâce à l’automatisation? Quels processus s’y prêtent le mieux? Où appliquer l’optimisation avancée? Comment reconnaître un gain facile?

  • Consulter les parties prenantes appropriées – Les employés sont ceux qui connaissent les processus opérationnels. Il faut intégrer ces connaissances à l’automatisation robotique des processus sans donner l’impression qu’un emploi sera « automatisé ». De plus, les équipes métier et informatique doivent travailler ensemble sur un même pied d’égalité.

    • Questions clés : de qui avez-vous besoin pour assurer la réussite de votre projet? Comment les convaincre? Quelle serait la répartition idéale des tâches et responsabilités entre les équipes métier et informatique?
  • Préparer une stratégie d’échelonnage – Les conditions préalables pour augmenter la portée d’un projet pilote réussi doivent être claires dès le départ. Il est essentiel de planifier en amont pour passer d’un projet pilote à un modèle de RPA de type usine qui optimise l’automatisation des processus, en suivant une approche reproductible fondée sur un modèle.

    • Questions clés : comment élaborer des cas d’utilisation de RPA (approche descendante ou ascendante)? Quel rôle voulez-vous donner aux employés? Souhaitez-vous bâtir des connaissances internes ou vous fier à une solution en gestion déléguée? Que représente l’utilisation continue de logiciels robots? À quoi devrait ressembler le modèle de gouvernance?

Commencez par une journée de l’automatisation intelligente

Un atelier de journée de l’automatisation intelligente est une façon structurée de planifier la base, la vision et les premières étapes de votre parcours. En fonction d’une analyse préliminaire fondée sur des questionnaires préparatoires, des séances animées d’approche conceptuelle proposent habituellement :

  • des analyses comparatives des tendances sectorielles et développements technologiques;
  • une évaluation de l’état de préparation à l’automatisation;
  • des idées et du repérage pour de potentiels projets pilotes;
  • une définition des premières étapes d’un projet pilote réussi.

Chez CGI, nous avons eu recours à de tels ateliers pour des clients du secteur public et privé, qui en ont tiré des gains rapides en accueil des employés, vérification de la facturation, et plus encore.

Communiquez avec moi pour discuter des façons dont nous pouvons vous aider à choisir et appliquer les stratégies d’automatisation et les outils appropriés pour vos objectifs d’affaires. Seule condition préalable : une décision réfléchie de vous lancer.

À propos de l’auteur

Sophie Bawin

Sophie Bawin

Conseillère principale

Sophie est conseillère principale pour CGI à Munich où elle dirige la pratique locale d’automatisation intelligente. Son équipe et elle se consacrent au perfectionnement et au partage de connaissances sur l’automatisation intelligente. Ils élaborent des offres de services et conseillent les clients sur les meilleures ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blogue et conditions d'utilisation