Primary tabs

L’habitude des ateliers en présentiel était devenue tellement évidente, qu’il était difficile d’imaginer animer des ateliers autrement – sans post-it et sans papier kraft -  et oser sortir de sa zone de confort.

Le travail réparti et le télétravail se généralisent

Suite à la contrainte du confinement, les points de vue sur les ateliers collaboratifs à distance ont changé. Dans un premier temps, l’expérience collaborative fut souvent dégradée, mais au fil du temps, les ateliers se sont révélés satisfaisants et adaptés à la distance avec de réels avantages :

  • La découverte d’une approche collaborative digitale - moderne et efficiente,
  • La diminution des frais de déplacement et de logistique, et des tâches administratives afférentes (notes de frais, réservation de salle, commande de post-it, marqueurs, paperboard…),
  • L’optimisation du temps (moins de trajet, réduction de la durée des ateliers, élimination de l’étape consacrée à déchiffrer les post-it et à les recopier,…)
  • La réduction de l’empreinte carbone avec moins de déplacement
  • Un meilleur bien-être au travail en offrant plus de flexibilité, un équilibre entre vie professionnelle et vie privée, une diminution du stress lié aux déplacements,
  • Une meilleure attractivité : en s’ouvrant au travail collaboratif à distance, l’organisation pourra recruter les meilleurs employés dans un bassin d’emploi étendu, collaborer avec les talents de ses partenaires, attirer les nouvelles générations…

Avec la crise du Covid-19, les design thinkers valorisent les ateliers collaboratifs à distance, en particulier dans le secteur public où les organisations sont généralement géographiquement réparties et où la culture du présentéisme s’étiole. Sans parler de l’obligation de continuité de service des administrations qui ne peuvent suspendre la conception et l’amélioration de leurs services !

Alterner judicieusement ateliers créatifs en présentiel et à distance sera clé à l’avenir.

En savoir plus sur la cybersécurité et la digital workplace

A propos de l'expert

Régis Déoux

Régis Déoux

Directeur en charge de la transformation numérique des organisations du secteur public - CGI

Régis Déoux est Directeur Conseil avec une expertise dans la transformation numérique et spécifiquement dans le secteur public. Depuis plus de 20 ans, Régis accompagne les administrations dans leur projets d’innovation et de ...

Comments

Bonjour Régis, et merci pour cet éclairage. Je forme au Mind Mapping depuis + 10 ans, et comme beaucoup, les pratiques se sont déplacées sur le distanciel. Je le pratiquais déjà avant. Quelques mots sur ce que permet l'apprentissage distant pour ce thème de la Pensée Visuelle selon mon expérience:
➊ Le Management Visuel demande un temps d'appropriation. Les habitudes courantes en sont parfois éloignées. Le distanciel, permet des respirations entre chaque session. Temps d'appropriation, de décantation, de percolation...
➋ Les contributions sont égalisées. Plus de personnes s'expriment. Pas que les ténors de l'oralité
➌ Les moments inter-sessions, offrent la possibilité de considérer les choses avec un regard neuf
➍ Pour cette nouvelle Attention, des temps pour repérer les objets avec lesquels elle veut "jouer"
➎ Une mobilisation progressive des énergies, pour se faire confiance avec ce canal visuel renforcé
Merci donc pour cette perspective. Denys.

Publié par Denys de Mind … le 16 Avril 2021

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI