Avec l’amélioration significative des technologies d’observation de la Terre (en anglais), le volume et la qualité des données sans cesse croissants offrent des possibilités uniques aux sciences de la Terre et aux communautés scientifiques. L'immense défi est de tirer pleinement profit du potentiel de ces données.

Cela s’avère particulièrement important lorsque l’on passe d’une utilisation purement scientifique de cette technologie pour l’utiliser comme source opérationnelle d’information environnementale dans différents domaines spécialisés qui ne relèvent pas du domaine de l’observation de la Terre. Quelques exemples : les organisations préoccupées par la sécurité alimentaire ayant besoin d’information ponctuelle sur les statistiques de production agricole; les urbanistes qui développent de nouvelles infrastructures nécessitant un suivi fréquent de l’impact environnemental local; ou les équipes de gestion des ressources naturelles qui ont besoin de cartographier les réseaux hydrologiques et de surveiller la qualité de l’eau dans des régions étendues.

Le manque de ressources TIC et d’expertise technique pourraient limiter l’accès de ces parties prenantes à des renseignements à valeur ajoutée, ou leur capacité d’en produire pour répondre à ces besoins. Il en va de même avec les défis communautaires que représentent la diversité et la complexité toujours plus grandes des projets de développement et le besoin croissant de coopération pour tirer profit de la puissance des données. Cette étude technique explore les façons dont les services en nuage et la visualisation des données massives offrent une solution pour appuyer la découverte et l’exploitation des données.

Consultez le livre numérique (en anglais).