Primary tabs

Les organisations sont confrontées à des écosystèmes complexes. Complexes car ils combinent, entre autres, des technologies toujours plus innovantes à des localisations géographiques dispersées à travers le monde et à une concurrence acharnée entre acteurs d’un même secteur d’activité. Sans compter sur le facteur temporel qui oblige ces mêmes organisations à répondre toujours plus vite et mieux aux demandes de leurs clients et du marché, pour rester dans la course.

Dans ce contexte, les entreprises doivent être en mesure de lancer très rapidement des applications ables. Les Directions Métiers se retrouvent naturellement au coeur du dispositif et doivent être garantes de la qualité, de la sécurité et de la viabilité de ces applications. D’autant plus que les conséquences en cas de failles sont multiples et peuvent peser sur l’avenir de l’entreprise : risque sur sa productivité, risque budgétaire, risque en terme d’image et de réputation, etc.

Pour faire face à ces nouveaux dés et réduire les risques, les Directions Métiers et les DSI ont mis en place des organisations dédiées à la qualité logicielle. Le métier du test s’est ainsi industrialisé – grâce à une approche plus méthodique et mieux structurée et professionnalisée – avec la mise en application récente des standards et normes du test logiciel.

Les entreprises recherchent aujourd’hui des acteurs reconnus du test à même de les accompagner dans leur transformation des activités de test logiciel, de leur proposer des catalogues de services industriels et capables d’adresser des donneurs d’ordre aux enjeux et trajectoires d’industrialisation distincts.

CGI est l’un d’entre eux.