L’agilité est en pleine expansion à Québec. Le développement logiciel est de plus en plus complexe et exigeant. Parallèlement, les entreprises doivent s’adapter rapidement pour intégrer les nouvelles technologies qui émergent constamment. Pour être en mesure de relever ces défis de taille et de répondre aux nouvelles exigences du marché, plusieurs entreprises ont choisi de se tourner vers l'agilité.

Que ce soit au sein d’équipes spécifiques ou à l’échelle de l’entreprise, l’agilité est maintenant au cœur de la réussite de multiples projets. Cette approche permet notamment d’augmenter la collaboration au sein des équipes ainsi qu’avec les clients. Elle aide également à accélérer la livraison en production et augmente grandement l’adaptabilité aux changements.

Les entreprises utilisent des approches agiles variées telles que Scrum, Kanban, XP, Lean ou un amalgame de plusieurs de ces façons de faire. On retrouve l’agilité dans plusieurs industries de notre marché local telles que l’assurance et le gouvernement. Au-delà des processus de développement, l’agilité permet aussi aux entreprises d’optimiser certaines de leurs fonctions organisationnelles comme la maintenance opérationnelle et la recherche et développement. L’agilité gagne de plus en plus de terrain dans le marché de Québec comme le démontre la popularité grandissante d’événements comme l’Agile Tour de Québec ou le Web à Québec, en plus d’une grande quantité d’appels d’offres qui en font maintenant mention.

Malgré cela, l’application de l’agilité suscite plusieurs questionnements et nombreuses sont les équipes qui approchent ce changement de paradigme avec résistance. De fait, cette approche apporte des changements à trois niveaux dans une organisation.

  • Au niveau humain, l’entreprise doit miser davantage sur la collaboration et les discussions. L’individu doit faire place à l’équipe. Puisque la ségrégation des rôles est moindre, les tâches de chacun se diversifient et chaque membre doit maintenant être multidisciplinaire. L’équipe est également dite « autogérée »; elle doit se responsabiliser et prendre plus de décisions que dans un mode traditionnel.
  • Au niveau organisationnel, l’entreprise doit nommer un représentant qui travaillera en étroite collaboration avec l’équipe et qui aura un pouvoir de décision permettant de fournir rapidement des réponses aux interrogations de celle-ci. Les métriques de projet sont également différentes, ce qui demande une adaptation dans la reddition de compte.
  • Au niveau technologique, chaque projet doit être adapté à des révisions et des livraisons fréquentes, ce qui permet d’aller chercher rapidement un retour sur investissement. Cela demande toutefois une plus grande disponibilité de la part des clients.

Il est primordial de bien définir ces changements et de prévoir un accompagnement adéquat afin d’obtenir les gains promis.

L’agilité, c’est l’art de se dépasser, de motiver et de miser sur l’expertise des gens puisque le succès provient de la collaboration et du travail d’équipe dans un environnement propice à l’émergence et aux changements.

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blog et conditions d'utilisation