Les banques correspondantes se préparent à la migration mondiale vers la norme ISO 20022 et font face à deux défis majeurs. Le premier consiste à apporter les changements nécessaires à leur infrastructure TI. Devraient-elles remplacer complètement leurs systèmes existants, miser sur les regroupements intelligents ou se tourner vers la gestion déléguée? J’aborde cette question dans la première partie de ce billet de blogue. Dans la deuxième partie, je me penche plutôt sur le second défi : la prise en charge simultanée des messages MT actuels et des nouveaux messages MX pendant la transition vers ISO 20022.

De 2022 à 2025, période d’adoption d’ISO 20022, le réseau actuel de messagerie SWIFT MT subira de profonds changements. Durant cette phase de transition, les banques correspondantes devront prendre en charge à la fois les messages SWIFT MT traditionnels et les nouveaux messages au format MX fondés sur ISO 20022. Cette période de dualité sera difficile à gérer.

Essentiellement, si votre solution de traitement de base est un système MT traditionnel et que vous recevez un message MX enrichi que vous devez transmettre à une banque correspondante, vos systèmes doivent être en mesure de réaliser les étapes suivantes :

  1. effectuer une analyse de la réglementation et des risques du message MX complet;
  2. stocker des messages MX complets à des fins d’analyse de réglementation et de reconstruction;
  3. reconstruire un message MX sortant en combinant le message MX initial entrant et le message MT relégué que vous avez traité;
  4. confirmer que votre message reconstitué est toujours conforme aux règles MX.

Quelle est la meilleure façon de répondre à ces exigences et de prendre en charge à la fois les messages MT et les messages MX? Voici deux options à prendre en considération.

Le bien-fondé d’un renouvellement rapide

Les méthodes de déploiement modernes, les processus agiles et les technologies infonuagiques permettent maintenant de remplacer une infrastructure centrale traditionnelle en douze mois ou moins. Le déploiement d’une solution moderne, hautement disponible et axée sur les services réduira considérablement vos coûts d’exploitation, et la mise en œuvre de cette solution dans l’infrastructure en nuage permettra également de diminuer vos coûts tout en accroissant l’agilité organisationnelle.

Même s’il est tentant d’investir dans les technologies de transition et de reconstruction, il s’agit inévitablement d’une mesure futile qui n’aura pas d’utilité au-delà de 2025. Si vous pouvez vous engager dans un renouvellement rapide et être prêt avant la phase de dualité de novembre 2022, votre banque sera en bonne position.

Idéalement, pour ce faire, votre solution doit répondre aux critères suivants :

  • être véritablement fondée sur la norme ISO, avec un entrepôt de données XML;
  • être prête à être déployée dans une infrastructure en nuage;
  • être compatible avec les ressources de mise en œuvre et de gestion déléguée.

Le bien-fondé de la modernisation en place

La modernisation en place constitue une solution de rechange au renouvellement rapide qui vise à réaliser des gains de performance immédiats tout en préservant la valeur des technologies existantes. En procédant de façon progressive et en effectuant des mises à l’essai exhaustives en cours de route, les succès s’accumulent dans une série de petites étapes de projet, ce qui améliore la continuité opérationnelle et la qualité des résultats tout en réduisant les risques.

La modernisation en place présente plusieurs avantages importants :

  • protection des investissements déjà faits en matière de savoir;
  • création d’une architecture plus ouverte et agile;
  • réduction considérable des risques grâce à l’utilisation du même matériel et des mêmes interfaces externes, ainsi que des mêmes employés;
  • migration des composants compatibles vers le nuage tout en laissant les autres composants traditionnels en place;
  • vision et démarche claires de modernisation.

Cependant, pour que la démarche de modernisation en place d’une banque correspondante soit fructueuse, la banque doit adopter un service ne se limitant pas seulement à la transition, mais permettant également de reconstruire un message combinant le message MX entrant et le message MT traité. La norme ISO 20022 entrera en vigueur en novembre 2022. Même si cette date semble éloignée, l’échéancier du changement est court. CGI collabore avec des banques correspondantes afin de les aider à se préparer. Pour en savoir davantage sur nos services, n’hésitez pas à communiquer avec moi. Pour de plus amples renseignements sur la migration vers les messages MX, veuillez lire notre nouvelle étude technique : Du traditionnel à l’hypernouveau –Explorer les options MX pour les banques correspondantes.

À propos de l’auteur

Ainsely Ward

Ainsley Ward

Vice President, Consulting

With more than 20 years of international banking and payments experience, Ainsley is a recognized industry thought leader and leads business development for CGI's Payments Solutions. Previously, he worked on modernization and open banking initiatives in Canada and as a banking subject matter expert for ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blogue et conditions d'utilisation