L’innovation ouverte 2.0 (Open Innovation 2.0* ou OI2.0) constitue un nouveau paradigme voulant que les gouvernements, l’industrie, les milieux universitaires et de la recherche ainsi que les citoyens travaillent de concert pour bâtir conjointement l’avenir et générer des changements structurels allant bien au-delà de la portée de ce qu’une seule organisation ou personne peut accomplir. L’objectif est de partager des idées, des résultats et une créativité intellectuelle afin d’optimiser les répercussions économiques et sociales.

Compétences collaboratives, données ouvertes, ainsi que partage d’idées, de valeurs et de processus : tous ces éléments sont essentiels en vue de générer de nombreux avantages pour les villes de l’avenir et leurs citoyens

En quoi consiste OI2.0 pour les villes de l’avenir?

La vision des villes de l’avenir consiste en une intégration efficace des systèmes physiques, numériques et humains afin de permettre aux citoyens d’adopter un style de vie durable, prospère et communautaire. OI2.0 pour les villes de l’avenir favorise une étroite collaboration entre les gouvernements locaux, les entreprises, les chercheurs et les citoyens. Tous ces intervenants élaborent une vision conjointe des villes de l’avenir.

quadruple hélice de l’innovation

OI2.0 adopte à la fois le modèle de la quadruple hélice de l’innovation pour la collaboration entre les gouvernements, l’industrie, les milieux universitaires et de la recherche, ainsi que les citoyens (voir schéma), et le modèle de partenariat 4P (partenariats public-privé-population). Par le passé, la quatrième composante (la « population ») n’était pas considérée comme faisant partie de cet écosystème.

Le recours au modèle conjoint de la quadruple hélice et des 4P pour relever les défis gouvernementaux, la réalisation de la stratégie numérique des gouvernements et la durabilité au sein des gouvernements sont des priorités pour la Commission innovation ouverte de l’Union européenne* (OISPG), groupe de réflexion à l’échelle européenne qui réunit des représentants de l’industrie, des milieux universitaires et de la recherche, des gouvernements ainsi que des particuliers pour soutenir les politiques favorisant l’innovation ouverte à la Commission européenne.

Le sujet a récemment reçu une attention considérable. Plusieurs études ont suggéré des méthodes pour créer des villes intelligentes et durables et favoriser la collaboration citoyenne en vue de générer des avantages sociaux. Des entreprises de premier plan ont proposé différentes façons de mettre en œuvre des solutions durables pour les villes. À ce jour cependant, il n’existe pas de méthode claire pour assurer la participation efficace des citoyens au processus d’innovation ouverte et pour utiliser le capital social comme élément clé.

Je suis convaincue que le succès des villes de l’avenir repose sur les trois éléments ci-dessous.

  1. Écosystème efficace d’innovation ouverte
  2. Durabilité
  3. Collaboration avec les citoyens en fonction du capital social

L’écosystème des villes de l’avenir est de plus en plus complexe en raison de facteurs changeants influençant chacun des groupes d’intervenants. Les entreprises veulent faire davantage de profit, les chercheurs sont à l’affût de nouvelles avancées scientifiques, les citoyens souhaitent une meilleure qualité de vie et les gouvernements ont comme mission de soutenir le bien-être et la durabilité. La participation des citoyens dans le processus d’innovation permet la réalisation rapide de prototypes favorisant l’entrepreneuriat, la création d’emploi et la croissance durable.

De nouvelles méthodes sont nécessaires en vue de permettre la participation citoyenne par l’entremise de services axés sur l’utilisateur et faisant appel à de hautes technologies. Le passage de la théorie à la pratique et la création d’un écosystème fonctionnel pour l’innovation ouverte requièrent la mise à l’essai en pratique, et non seulement l’étude en contexte universitaire, de telles méthodes. Cette expérimentation devrait avoir lieu dans des villes possédant différents attributs (p. ex. taille, emplacement géographique, climat, culture, etc.) pour nous permettre de comprendre comment établir les mesures en fonction d’une représentation commune, valable et vraiment efficace de l’écosystème des villes de l’avenir. 

CGI fait partie des membres fondateurs du comité OISPG, dans le cadre duquel nous approfondissons le sujet et partageons notre savoir-faire et nos expériences auprès de la Commission européenne, de l’industrie et des instituts de recherche. Burgernet et Participation Next sont d’excellents exemples de projets de participation citoyenne avantageux pour plusieurs intervenants municipaux.

C’est avec plaisir que je vous ferai part des développements futurs entourant ces activités.

*en anglais

À propos de l’auteur

Picture of Dr. Gohar Sargsyan

Dr. Gohar Sargsyan

Conseillère en innovation et durabilité

Dre Sargsyan possède une expérience approfondie à titre de directrice de programmes et de conseillère en gestion des affaires. Elle œuvre dans des environnements multidisciplinaires internationaux au sein des secteurs public et privé. À titre d’experte en TI, elle offre des services-conseils aux ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blog et conditions d'utilisation