La plupart des compagnies d’assurance souhaitent proposer un programme d’assurance selon la conduite. Certaines ont déjà réussi à le mettre en œuvre tandis que d’autres s’emploient à en préparer la mise sur le marché.

L’assurance fondée sur le comportement du conducteur peut être très intéressante à la fois pour l’assureur et pour l’assuré. En ajustant sa conduite, l’assuré peut réduire considérablement le coût de ses primes et l’assureur voit d’un bon œil la réduction des risques et des dommages. L’assurance selon la conduite est également avantageuse pour les conducteurs à risque élevé, comme les jeunes conducteurs, car elle leur donne l’occasion de réduire les primes généralement élevées qui leur sont facturées.

En élaborant un programme d’assurance selon la conduite, l’assureur doit déterminer le degré de suivi qui sera exercé sur les comportements du conducteur, ainsi que le degré de suivi que ce dernier est prêt à accepter. Il existe trois principaux types de suivi.

  • Kilométrage – Primes établies en fonction du nombre de kilomètres parcourus
  • Comportements de conduite – Primes établies en fonction des comportements de conduite tels que l’accélération et le freinage, ainsi que des conditions externes telles que la circulation et la météo
  • Gestion de la conduite – Primes établies à la fois en fonction des kilomètres parcourus et des comportements de conduite et conditions externes. Une rétroaction est également offerte au conducteur.

L’approche de gestion de la conduite est celle qui a l’incidence la plus importante sur les coûts et les risques. Une application offre au conducteur un aperçu direct de ses comportements de conduite ainsi que des frais encourus. Elle l’encourage, de façon ludique, à prendre moins de risques. Celui-ci peut, par exemple, gagner des points supplémentaires grâce à de bons comportements de conduite, partager l’information sur les médias sociaux et en faire un suivi grâce à un tableau de classement.

Contrôle axé uniquement sur les comportements de conduite

Les comportements de conduite, examinés de façon isolée, n’ont pas d’incidence sur les risques de dommage. Par exemple, dépasser la limite de vitesse sans interférence de facteurs connexes n’accroît pas nécessairement les risques de dommage. Il faudrait donc plutôt évaluer les comportements de conduite en fonction des autres conditions telles que la circulation et la météo.

Il existe plusieurs sources de données disponibles (moyennant des frais ou offertes gratuitement) pouvant être utilisées pour évaluer les conditions de la route, de la circulation et de la météo, ainsi que les caractéristiques du véhicule. Ces données, combinées à celles du conducteur et de ses habitudes de conduite, fourniront un aperçu beaucoup plus précis du risque.

Profil de risque du conducteur

Comment regrouper toutes les données disponibles en vue d’élaborer le profil de risque d’un conducteur? Il s’agit actuellement de la tâche principale de l’assureur, et ce fut de tout temps le rôle de l’actuaire d’assurance. La seule différence entre l’assurance classique et la tendance actuelle d’assurance selon la conduite réside dans la quantité de données accessibles en temps réel, qui permettent d’évaluer les risques de façon plus précise.

Il est également possible de mieux évaluer les risques en combinant les données relatives aux comportements du conducteur et aux conditions externes avec les renseignements sur le traitement des réclamations. Analyser cet échantillonnage élargi de données en adoptant les outils associés aux données massives permet de générer de précieux renseignements exploitables.

Des sources de données accrues offrent une meilleure vue d’ensemble à l’assureur et permettent au détenteur de la police de ne payer que pour les risques qu’il prend. Chaque assuré a le choix de prendre davantage de risques et d’en assumer les coûts ou d’éviter la prise de risque et de réduire ses primes. En retour, l’assureur est en mesure d’offrir les taux les plus concurrentiels.

Voitures sans chauffeur

Certains observateurs affirment qu’avec l’émergence des voitures sans chauffeur, le suivi du comportement du conducteur sera bientôt chose du passé. Je crois qu’il s’agit d’une conception erronée. Malgré l’émergence des voitures sans chauffeur, je crois qu’il faudra un certain temps avant que les consommateurs n’acceptent de se déplacer dans un modèle sans volant ni pédales. La fonction de conduite sans chauffeur fonctionnera selon le modèle du régulateur de vitesse automatique : chaque conducteur aura la possibilité de l’activer ou non. Lorsqu’un conducteur choisit de désactiver cette option, sa décision constitue un aspect de son comportement de conduite et peut alors être suivie et utilisée à des fins d’évaluation des risques. Le conducteur décidant de ne pas profiter de la fonctionnalité assume donc davantage de risques.

CGI participe à la conception de solutions d’assurance selon la conduite et de suivi d’information sur les véhicules. Nous avons développé une application qui surveille la consommation de carburant, les émissions de CO2 et les coûts de maintenance et qui a été mise à l’essai dans le cadre d’un projet pilote pour un fournisseur de transport d’envergure et une importante ville européenne. Cette application peut être adaptée afin de surveiller des comportements de conduite précis. Nous avons également formé un partenariat avec Baseline Telematics en vue de proposer une solution novatrice d’assurance selon la conduite.

N’hésitez pas à communiquer avec moi pour en apprendre davantage au sujet de nos solutions ou pour discuter de vos besoins particuliers.

À propos de l’auteur

Picture of Piet Hein Goossens

Piet Hein Goossens

Directeur-conseil

À titre d’expert et de leader intellectuel dans le domaine de l’optimisation de la tarification de polices d’assurance, Piet Hein Goossens de CGI collabore avec des compagnies d’assurance pour élaborer et mettre en œuvre des stratégies et solutions efficaces de tarification. La tarification de polices ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blog et conditions d'utilisation