David Galopin

David Galopin

Directeur en charge des activités conseil pour le secteur des services financiers - CGI Business Consulting

Maeva Loff

Maeva Loff

Consultante pour les secteurs banque et assurance chez CGI Business Consulting

L’évolution du cadre réglementaire a fortement favorisé l’émergence de nouveaux acteurs non-bancaires, la diffusion de produits innovants et la démocratisation des nouvelles technologies accélérant ainsi la mutation des usages des consommateurs vers toujours plus de personnalisation, de rapidité, de fluidité et de sécurité.

Ces nouvelles attentes, accélérées par la crise du Covid-19, confirment ainsi le besoin pour les acteurs du marché des paiements d’accélérer la transformation de leur chaîne de valeur pour créer toujours plus de services à valeur ajoutée tout en réduisant leurs coûts d’exploitation. Surtout, ils doivent plus que jamais proposer des services alignés sur les nouveaux usages de leurs clients, d’ores et déjà proposés par de nouveaux entrants plus agiles et moins coûteux, qui intègrent nativement ces usages dans leur offre de services digitaux.

Panorama des technologies sur le marché des paiements

De nombreuses technologies sont disponibles sur le marché et intégrables par les acteurs bancaires à différentes étapes de la chaine de valeur des paiements.

Schéma Panorama des technologies sur le marché des paiements

De ces nouvelles technologies résultent une multitude d’expérimentations et de nouvelles solutions proposées par les différents acteurs de l’écosystème du marché des paiements. On peut citer par exemple la carte biométrique proposée par BNP Paribas qui sera commercialisée sur l’ensemble du territoire français au second semestre 2021[1]. Cependant parmi toutes ces technologies, seule une poignée trouveront leur place dans les SI bancaires et dans les pratiques des clients. On peut noter l’adoption grandissante de solution d’IoT (Google Home, Alexia, Apple Watch, …) et de QR Code (AliPay, Paypal, etc.) par les clients et de stratégie multi technologique comme l’Intelligent Automation, par les acteurs de la place.

Ces nouvelles technologies servent deux approches, l’une permettant d’améliorer les moyens de paiements traditionnels et l’autre favorisant l’essor de procédés de paiements innovants.

Pour chacune de ces tendances, des solutions sont déjà développées :

Optimisation : les nouvelles technologies permettent d’optimiser les moyens de paiements traditionnels :

  • De la monnaie fiduciaire à la crypto-monnaie,
  • De la carte bancaire classique au sans contact, cryptogramme évolutif, biométrique,
  • Du virement à délai de 1 à 3 jours à l’instant payment, et bientôt au Request To Pay.

Innovation : les technologies permettent de créer de nouveaux moyens de paiement innovants et rendant l’activité de paiement presque « invisible » pour le client (facile d’utilisation, sécurisée, instantanée) : mobile, biométrique, IoT.
 

Redéfinir la chaine de valeur des paiements

Aujourd’hui, non seulement les GAFAM se positionnent comme les principaux influenceurs en termes d’expérience client mais ils commencent à encadrer l’ensemble du processus des paiements en se situant notamment aux étapes d’initiation et de règlement. Ainsi, face à cette menace grandissante, les institutions financières doivent moderniser leur approche en repensant leur chaîne de valeur des paiements et transformant leur modèle de services traditionnel de moins en moins rentable.

Intégrer ces nouvelles technologies au sein des différentes étapes du paiement permettrait d’optimiser le processus entier, d’améliorer l’expérience client et ainsi d’augmenter l’attractivité des acteurs traditionnels. 

Schéma sur la chaine de valeur des paiements

 

Adopter une approche pragmatique

Ainsi, les banques traditionnelles sont dans l’obligation de concevoir une véritable stratégie de modernisation de leur écosystème avec en son cœur ces nouvelles technologies. Cette stratégie doit être élaborée dans le but de proposer des offres et services innovants répondant aux exigences de leurs clients, tout en initiant une modularisation de leur SI dans une optique d’Open Banking.

Les banques doivent donc répondre aux enjeux suivants :

  • Repenser leur modèle opérationnel, en ligne avec leur stratégie à moyen terme (positionnement, image de marque, clientèle, offres de valeur…)
  • Intégrer ces nouvelles technologies au sein de leur écosystème de paiement (client, partenaires, SI, …)
  • Acculturer leurs équipes et leurs clients aux nouvelles technologies
  • Co-construire avec les nouveaux acteurs 
Schéma sur les enjeux des banques

Les équipes de CGI Business Consulting accompagnent les acteurs du secteur financier pour co-construire une stratégie sur-mesure, depuis les études amont, jusqu’au choix et au déploiement de ces technologies et à leur mise en œuvre, en prenant en compte les transformations organisationnelles, humaines, opérationnelles et technologiques.

Découvrez l'article "Les banques face à la menace des nouveaux acteurs du monde des paiements"


About these authors

David Galopin

David Galopin

Directeur en charge des activités conseil pour le secteur des services financiers - CGI Business Consulting

Directeur pour les activités Finance chez CGI Business Consulting, David intervient régulièrement sur des missions de transformation digitale, réglementaires et d’efficacités opérationnelles auprès de directions générales. Il travaille Intuitu Personae, la transformation est avant tout humaine : c’est une affaire de personnes et de relations. ...

Maeva Loff

Maeva Loff

Consultante pour les secteurs banque et assurance chez CGI Business Consulting

Maeva Loff est consultante au sein de CGI ...