Primary tabs

Au sein des organisations, les collaborateurs restent les principaux vecteurs de changement. Quatre salariés au Luxembourg nous explique ce qu'ils aiment dans leur job, dans leur entreprise et comment ils mènent leur carrière.

’ai rejoint CGI, leader mondial des services IT end-to-end, il y a douze ans en tant qu’analyste programmeur. Je fais partie de la famille des informaticiens. On pourrait s’imaginer que nos vies sont faites d’heures interminables passées derrière un écran à aligner des lignes de code source, à écouter de la musique, portant de grosses lunettes, avec un côté social peu développé… Voilà les clichés. En fait, l’informatique, c’est complexe : plein de métiers, de personnes et donc, de personnalités. 

Si pendant le confinement, vous avez pu travailler avec vos collègues, parler à vos proches, faire des live quand vous voulez, partager tout et n’importe quoi sur vos réseaux sociaux, regarder un film ou une série à votre guise… C’est qu’une armée d’informaticiens a rendu cela possible. Les mêmes femmes et hommes qui sont derrière leurs écrans pour faire que votre connexion soit fiable, que vous puissiez commander ce que vous voulez quand vous voulez.

Je n’aurai jamais la prétention de me comparer à eux. Je suis en charge de la coordination d’une équipe d’une dizaine de personnes pour le compte d’une institution européenne. Notre mission s’articule autour de la nécessité d’assurer la maintenance continue de systèmes et du développement de projets spécifiques, comme la mise en place du vote à distance. 

C’est l’aspect humain que j’apprécie particulièrement dans mon travail. Au sein de CGI, on progresse et acquiert de l’expérience à travers les objectifs que l’on nous fixe. J’aime apprendre de nouvelles choses et CGI me donne l’opportunité de prendre plus de responsabilités. C’est comme cela que de la fonction d’analyste, j’ai petit à petit évolué vers la gestion de projet.

À lire sur IT Nation

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI