Facteurs de réussite pour l’intégration et la gestion des services

La prestation de services en TI évolue. Auparavant fondée sur un modèle traditionnel de services sur site, elle fait maintenant place à un modèle hybride qui repose sur une variété de fournisseurs de services et de méthodes infonuagiques. À mesure que cette tendance s’accentue, il devient de plus en plus essentiel de mettre en place une fonction efficace de gestion pour cet environnement de TI complexe. Cette étude présente une approche complète pour l’intégration et la gestion des services dans un environnement infonuagique multifournisseur (MSI/SIAM).

ENVIRONNEMENT MULTIFOURNISSEURS : OCCASIONS ET DÉFIS

À l’heure actuelle, plusieurs entreprises sont responsables de la gestion d’un environnement de TI complexe et font appel à plusieurs fournisseurs de services technologiques dans le but d’atteindre un ratio coût-performance optimal. En plus d’augmenter la complexité des activités de gestion, la coexistence de plusieurs fournisseurs oblige les entreprises à assumer des coûts supplémentaires afin de financer l’intégration des différents processus, outils et méthodes de chaque fournisseur ainsi que l’élimination des lacunes en matière de services. La diversité des fournisseurs tiers participant à la chaîne d’approvisionnement des services en TI rend également la gestion et la protection des connaissances plus complexes. Or, les environnements multifournisseurs reflètent la croissance de l’adoption du nuage. Dans le cadre de différents projets tels que le programme d’approvisionnement G-Cloud au Royaume-Uni et la politique « Cloud First » du gouvernement fédéral américain, nous avons constaté que les organisations optaient naturellement pour un modèle multifournisseur. Selon un résumé de prévisions publié par Forbes, l’adoption de l’informatique en nuage par les entreprises accélère à l’échelle mondiale et continuera sur cette lancée au cours des prochaines années.

Les modèles de TI hybrides gagnent donc en popularité. Ils combinent une infrastructure traditionnelle sur place à des nuages privés et publics gérés à l’interne ou par un tiers, et permettent d’accéder aux offres d’infrastructures service (IaaS), de plateformes service (PaaS) et de logiciels service (SaaS). Cependant, les capacités de certaines organisations demeurent limitées en ce qui a trait à l’adoption de solutions infonuagiques, à l’adaptation rapide des exigences et aux contraintes budgétaires en évolution, ainsi qu’à la gestion des priorités contradictoires des fonctions d’affaires et de TI.