Centre des médias
Études de cas

CGI accompagne la CSST dans un projet financier touchant plus de 187 000 employeurs du Québec

La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) est l’organisme auquel le gouvernement du Québec a confié le rôle d’administrer le régime de santé et de sécurité du travail.

C’est en janvier 2011 que le nouveau mode de paiement de la prime d’assurance entrait en vigueur à la CSST, en vertu d’une loi modifiant plusieurs dispositions de la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles (LATMP) et de la Loi sur les accidents du travail (LAT). Les cotisations des employeurs devaient dorénavant être établies selon les salaires versés aux employés plutôt qu’en fonction des salaires anticipés.

Le défi

  • La prime d’assurance allait désormais être payée sous forme de versement périodique à Revenu Québec (RQ) avec qui la CSST a convenu d’un partenariat pour l’utilisation d’un bordereau unique, par l’entremise duquel les employeurs effectuent également le versement de leurs retenues à la source et cotisations de l’employeur. Une entente était requise pour les échanges de renseignements confidentiels entre les deux organismes gouvernementaux ainsi que pour le partage des responsabilités.
  • La gestion du changement dans l’organisation devait être synchronisée avec la progression des travaux de développement informatique afin que les acteurs s’approprient la nouvelle solution, qu’ils soient outillés et aptes à l’utiliser.

La stratégie
Afin de répondre aux attentes du client en ce qui a trait à l’élaboration de la solution et à la gestion du changement, l’équipe de CGI a :

  • effectué une période d’essais fonctionnels intégrés afin de s’assurer du bon fonctionnement et de l’efficacité du nouveau mode de paiement;
  • fait appel à une méthode de gradation rapide lors de la production (« méthode agile ») pour faire en sorte que la solution évolue en fonction des besoins réels des utilisateurs et de l’organisation;
  • élaboré des scénarios de production à répercussions minimales pour que les améliorations ou modifications apportées au système n’aient aucune incidence sur le travail des utilisateurs;
  • suivi les phases d’intégration du changement afin d’informer les utilisateurs, de faciliter leur compréhension, leur adhésion, et leur appropriation de la nouvelle solution, ainsi que de favoriser son intégration à leur travail quotidien;
  • intégré les quatre volets de la gestion du changement, soit l’organisation du travail, le leadership, la formation et la communication, afin d’assurer la cohésion entre les aspects fonctionnels et humains de la nouvelle solution. 

Les résultats

  • Exécution du projet en trois temps, dans le respect de la portée, du rendement attendu et de l’échéancier, à des coûts moindres que ceux qui étaient anticipés
  • Nouveau mode de paiement mis en place comme prévu en janvier 2011
  • Excellente adhésion des employés au projet : 90 %
  • Les employés les plus concernés par le changement ont mentionné n’avoir encore jamais été témoins de projets de gestion du changement aussi réussis
  • Lettres de félicitations de la part d’associations d’employeurs et du conseil d’administration de la CSST
  • Très grande satisfaction des employeurs mesurée lors d’un sondage mené un an après la mise en œuvre de la solution
  • Projet finaliste aux Octas 2011 dans la catégorie Gestion de projet en TI

Pour plus d’information, communiquez avec nous.