Centre des médias
Études de cas

Bell Distribution inc.

Une solution d'encouragement à la vente économique et efficace

Jason Jasmins, Directeur associé, Rémunération (ventes internes), Bell Distribution inc.

Bell Canada est le plus important fournisseur de services de télécommunications au Canada. Exploitant l’un des réseaux publics commutés des plus robustes et fiables au monde, Bell Canada fournit des services évolués de communication vocale, de données et d’images à des millions de clients commerciaux et résidentiels dans l'ensemble du pays. Par l’entremise de Bell Distribution inc. (BDI), Bell met également à la disposition des consommateurs plusieurs points de vente au détail partout au pays. Tous ces magasins, gérés par Bell ou franchisés, offrent la gamme complète des produits de Bell, tels que des téléphones et des services de téléphonie, des appareils mobiles, Internet Sympatico et Bell ExpressVu.

Le défi

Afin de stimuler les ventes et de motiver les employés de ses magasins de détail, BDI mise sur divers programmes de rémunération à la commission et d’incitation au rendement. Cependant, pour calculer les commissions et les primes des vendeurs et directeurs de ses magasins, l’entreprise dépendait autrefois d’un système manuel. Ce processus pouvait nécessiter de 12 à 15 jours, ce qui nuisait à la capacité de Bell de s’adapter rapidement aux promotions et aux changements de politiques concernant les commissions et les primes.

Bell utilise le système SAP pour ses fonctions de vente au détail, de finances et de ressources humaines. L’entreprise a constaté que l’information pourrait être automatiquement intégrée et facilement transmise si son système actuel d’encouragement à la vente était remplacé par un système SAP. Chaque mois, on enregistre 700 000 transactions liées au programme d’incitation au rendement. Elles sont calculées en fonction de plusieurs facteurs, dont le salaire, le rendement du magasin et son emplacement.

En raison du nombre important de projets informatiques qu‘effectuait BDI selon les mêmes données et dans les mêmes secteurs, un défi supplémentaire se présentait. L’entreprise devait s’assurer que la solution d’encouragement à la vente serait mise en oeuvre au bon moment et qu’elle serait compatible avec les autres systèmes de BDI.

La stratégie

CGI a documenté les exigences de BDI et en a dressé un plan détaillé. Puisque SAP n’offrait pas de solution qui répondait précisément aux besoins de BDI, CGI a adapté le système SAP de commerce de détail en le configurant et en l’améliorant pour satisfaire aux critères de BDI, et ce, pour environ un quart du coût des autres solutions. « L’équipe de CGI a vraiment consacré de l’énergie et du temps à la compréhension de nos activités, de notre façon de rémunérer nos vendeurs ainsi que de ce que nous tentions d’accomplir au sein de nos diverses fonctions », a affirmé Jason Jasmins, Bell Canada.

CGI a conçu un nouveau système pour calculer les commissions et les primes, ainsi qu’un système de simulation. Grâce à cette fonctionnalité, BDI serait en mesure d’évaluer les répercussions des nouvelles promotions. Les données seraient également intégrées au module d’entreposage de données de SAP afin qu’on puisse les analyser et les transmettre.

BDI aurait la capacité de mener des analyses détaillées en comparant l’historique de certaines promotions avec les tendances actuelles. « CGI a mis au point un module de modélisation qui nous permet de calculer les dépenses prévues d’un nouveau plan, ainsi que les ventes nécessaires pour absorber ces dépenses, à partir de l’historique de certains scénarios, a ajouté M. Jasmins. Grâce à CGI, nous pouvons maintenant offrir un meilleur soutien à nos partenaires au sein de nos groupes des opérations et de nos magasins d’entreprise. »

CGI a fourni à BDI une version préliminaire de la solution afin de lui permettre de calculer les primes devant être versées aux directeurs de magasin pour le deuxième trimestre. En agissant de la sorte, le client a pu travailler avec SAP à plus petite échelle, ce qui a facilité la formation.

La technologie

  • Serveur de base de données : SUN E5500, 7 UC (400 MHz) et 7 Go de mémoire vive. Prise en charge d’UNIX (SunOS version 5.6), d’Oracle 8.0.6 et de SAP 4.6C.
  • Serveur App1 (basculement pour le serveur de base de données) : SUN E4500, 7 UC (400 MHz) et 7 Go de mémoire vive. Prise en charge d’UNIX (SunOS version 5.6), d’Oracle 8.0.6 et de SAP 4.6C.
  • Serveurs App2 et App3 : SUN E4500, 4 UC (400 MHz) et 4 Go de mémoire vive. Prise en charge d’UNIX (SunOS version 5.6) et de SAP 4.6C.
  • Système de production BW constitué d’un serveur de base de données et d’applications
  • SUN E5500, 4 UC (400 MHz) et 4 Go de mémoire vive. Prise en charge d’UNIX (Solaris 8), d’Oracle 8.1.7 et de BW 2.1C.

Les résultats

BDI s’est doté d’un outil d’encouragement à la vente puissant et précis qui réduit les délais de calcul de moitié, pour environ le quart du prix d’une solution prête à l’emploi. BDI a également réduit considérablement sa dépendance envers l’entrepreneur externe qui s’occupait autrefois des processus liés aux commissions. De plus, puisque CGI a développé le nouveau système en reconfigurant et en améliorant une solution standard de SAP, la courbe d’apprentissage s’est avérée relativement courte pour les employés de BDI.    

Jason Jasmins, Directeur associé, Rémunération (ventes internes), Bell Distribution inc.

Télécharger le PDF

Communiquez avec nous pour plus d'information