Centre des médias
Études de cas

Amélioration des services aux contribuables et de la perception des revenus, grâce au système de recouvrement assisté par ordinateur pour les gouvernements (CACSMD-G) de CGI

The Kentucky Department of Revenue (DOR) partnered with CGI to upgrade to the newest version of its award-winning Computer Assisted Collection System for Government (CACS®-G) to improve taxpayer service and increase collections. Kentucky has been a long-standing CACS-G client since 1986. DOR chose CGI to upgrade their revenue collection system based on CGI’s proven ability to deliver complex solutions. The system went live in September 2014.

The challenge

Le département du revenu du Kentucky collabore avec CGI en vue de mettre à niveau la dernière version de son système de recouvrement assisté par ordinateur pour les gouvernements (CACS-G), système primé qui améliore les services aux contribuables et le recouvrement de l’impôt. Le Kentucky est un client de longue date du CACS-G, ayant intégré le système en 1986. Pour mettre à niveau son système de perception des revenus, le département du revenu a choisi CGI pour sa capacité éprouvée à créer des solutions complexes. En septembre 2014, le système a été mis en service.

Voici, en bref, les principaux défis que présentait l’ancien système de recouvrement.

  • Gestion manuelle des cas et des processus d’affaires
  • Nombre élevé de cas difficiles à suivre
  • Mécanismes de correspondance désuets
  • Absence de processus automatisés pour traiter les saisies, les privilèges et autres outils de recouvrement
  • Manque de temps et d’information pour assurer un excellent service à la clientèle

Après avoir décidé de mettre à niveau son système, le département du revenu a choisi CGI comme partenaire, en raison de sa capacité éprouvée à créer des solutions de recouvrement et de sa forte présence locale à Frankfort, dans le Kentucky.

La solution

Le nouveau système CACS-G, en service depuis 2014, est le fruit de la collaboration entre CGI, le département du revenu et le Commonwealth Office of Technology (COT). En automatisant la gestion des cas et en mettant en place un portail pour les débiteurs en libre-service, la solution novatrice de CGI appuie la vision du département du revenu : améliorer les services aux citoyens et accroître le recouvrement tant des dettes fiscales que des dettes non fiscales qui lui sont transmises par les autres organismes gouvernementaux du Kentucky.

Grâce à une modélisation et à une évaluation prévisionnelles permettant de hiérarchiser la charge de travail, les agents de recouvrement peuvent se concentrer sur les cas qui exigent une interaction pour assurer le recouvrement. Les cas susceptibles de se résoudre d’eux-mêmes, ainsi que ceux qui risquent de ne pas être recouvrés, sont traités dans d’autres flux de travail qui exigent moins d’interaction de la part du personnel.

Les résults

Depuis la mise en œuvre du CACS-G, les nouvelles fonctionnalités de portail des débiteurs en libre-service et de hiérarchisation de la charge de travail ont augmenté l’efficacité du département du revenu. Grâce à ces gains en efficacité, le département a pu accroître le nombre de cas résolus, augmentant ainsi le montant des dettes recouvrées. Ces améliorations ont profité aux autres organismes du Kentucky dont le département du revenu recouvre également les dettes.

Ce projet de mise à niveau comprenait, en outre, un volet « premiers résultats » : la nouvelle technologie a été utilisée avec le système de recouvrement existant de manière à enregistrer un premier succès découlant de l’automatisation des mécanismes de recouvrement. Cette première phase a permis de recouvrer plus de 40 millions de dollars.

Depuis la mise en œuvre intégrale du système, en septembre 2014, le département du revenu n’a cessé de constater une hausse des recouvrements. Mars 2015 a été le mois de recouvrement le plus élevé de son histoire avec plus de 26,4 millions de dollars. Jusqu’en mars 2015, le département du revenu estime à plus de 11,4 millions de dollars l’augmentation des revenus pour l’exercice 2015, argent qui n’aurait jamais été récupéré sans le nouveau système.

Communiquez avec nous pour plus d'information


* Les solutions et services sont offerts en français ou en anglais selon les marchés