Au sein du marché dynamique actuel, la concurrence augmente à un rythme spectaculaire, non seulement pour les concurrents traditionnels, mais également pour les intervenants de secteurs connexes et les nouveaux acteurs du numérique. Les entreprises subissent donc une énorme pression pour faire preuve d’innovation. En plus de cette pression externe, les dirigeants subissent des pressions internes de la part des conseils d’administration et des actionnaires les exhortant à innover davantage.

Dans mon premier billet de cette série de blogues, j’ai mis l’accent sur les trois principaux facteurs de succès pour repenser la façon dont les entreprises exercent leurs activités à l’ère numérique – l’innovation, le changement et les activités opérationnelles – et l’agilité qui doit être déployée pour les mettre en œuvre. Dans ce billet de blogue, nous nous arrêtons sur le facteur de l’innovation et partageons des recommandations clés pour stimuler davantage d’innovation au sein de l’entreprise en termes de produits, services, tarification, technologies, etc.

La bonne nouvelle est que de nombreuses entreprises font des progrès importants dans la course à l’innovation. Des dirigeants que nous avons interviewés dans le cadre d’une étude de CGI menée en partenariat avec IDC, 74 % investissent dans des instruments d’innovation tels que des laboratoires ou des centres numériques, et créent des environnements de travail misant davantage sur l’innovation. Fait intéressant, l’écart est considérable lorsque l’on compare les leaders innovateurs avec les organisations retardataires. Celles-ci doivent améliorer leurs capacités d’innovation d’au moins 55 % pour atteindre le même niveau que les leaders, selon les données recueillies dans notre plus récent Baromètre mondial CGI.

Pour devenir un leader de l’innovation, il ne faut pas uniquement se doter de capacités d’innovation, il faut également en proposer. Il est donc nécessaire de réduire tout écart en matière d’agilité et de mettre en œuvre l’innovation rapidement à l’échelle de l’entreprise. Les données de notre Baromètre mondial CGI suggèrent que les organisations retardataires doivent améliorer leur agilité d’au moins 76 % pour rejoindre le rang des leaders de l’innovation.

Un des défis majeurs du marché de plus en plus concurrentiel d’aujourd’hui est de se doter de solides capacités d’innovation tout en atteignant l’agilité requise pour sortir les démonstrations de faisabilité du laboratoire et les mettre sur le marché. Beaucoup d’entreprises ont de solides capacités d’innovation, mais manquent d’agilité, et vice-versa. Comment peuvent-elles donc relever leurs défis?

Voici quelques recommandations clés.

Stimuler l’innovation sur le terrain D’abord, il est important de trouver des moyens de libérer du temps pour que vos employés puissent réfléchir davantage à l’innovation. Comment pouvez-vous commencer à innover « sur le terrain »? Comment pouvez-vous faire en sorte que les employés qui côtoient vos clients de près génèrent des idées?

Diriger les efforts en matière d’innovation – Ensuite, pensez aux façons de concentrer vos efforts en matière d’innovation. De nombreuses entreprises innovent, mais leur innovation a peu d’incidence sur leurs activités quotidiennes. Des renseignements sur les besoins et les attentes des consommateurs peuvent alimenter et orienter vos efforts en matière d’innovation.

Adopter la bonne mentalité – Considérez combien de temps vos employés passent à apprendre de nouvelles choses, se donnant ainsi la possibilité d’apporter de nouvelles idées. Investissez dans la mise en place d’une culture d’apprentissage qui aide les employés à développer leur curiosité.

Créer un environnement de travail collaboratif – Parmi les dirigeants que nous avons interviewés dans le cadre du Baromètre mondial CGI, 57 % affirment travailler actuellement à la création d’un environnement de travail plus collaboratif. Ils mettent des outils et processus en place afin de permettre aux employés de collaborer davantage dans l’ensemble de l’entreprise et donc de stimuler l’innovation.

Assurer une gouvernance adéquate – Une bonne gouvernance est essentielle à une prise de décision efficace, ce qui vous permet d’apporter rapidement des idées novatrices et de vous assurer que vous financez, soutenez, et réalisez les innovations pertinentes.

Élargir l’écosystème – Parmi les dirigeants interviewés, 34 % sont à la recherche d’un partenaire afin d’accéder à de nouvelles technologies qui leur permettront d’innover, et 24 % collaborent avec des partenaires pour se doter de capacités d’innovation.

Adopter un cadre de pensée global – Abordez les rôles des partenaires et des consommateurs de manière plus globale dans la création d’innovation. Parmi les dirigeants interviewés, 64 % explorent l’innovation à code source ouvert ou participative, 64 % s’intéressent aux coentreprises et 59 % collaborent avec des partenaires pour soutenir la recherche et le développement. Par ailleurs, les entreprises se fient de plus en plus à l’opinion des consommateurs aux étapes de conception et de démonstration de faisabilité.

Simplifier – La simplification est un principe clé dans la poursuite de l’innovation. Elle s’applique non seulement à l’élaboration d’un concept de produit minimum viable (PMV), mais également à la mise en place d’une organisation minimale viable (OMV). L’innovation ne touche pas uniquement les produits et services; elle sous-tend également la mise en place d’une organisation souple qui peut exercer ses activités de manière plus agile et ainsi réaliser efficacement les PMV pour les mettre sur le marché.

Maîtriser les technologies émergentes – Les technologies émergentes sont un vecteur de plus en plus important pour l’innovation. La maîtrise et l’exploitation des technologies émergentes jettent les bases de l’innovation dans l’ensemble des domaines d’affaires.

En suivant ces recommandations, les entreprises peuvent renforcer leurs capacités et atteindre l’agilité requise pour devenir de véritables leaders de l’innovation. Elles peuvent également introduire les changements nécessaires pour conserver une longueur d’avance sur la concurrence. Il s’agira du sujet de mon prochain billet de cette série de blogues. Demeurez à l’affût, et entre-temps, lisez notre brochure sur l’innovation.

À propos de l’auteur

Picture of Craig Wallace

Craig Wallace

Vice-président, responsable mondial de la transformation numérique

À titre de vice-président et responsable mondial de la transformation numérique, Craig est chargé de réunir les perspectives, solutions et portefeuilles de services en matière de transformation numérique. Fort de plus de trois décennies d’expérience, Craig assure la gestion de portefeuilles, le leadership intellectuel, le ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blog et conditions d'utilisation