Ana Domingues

Les entreprises numériques du secteur des télécommunications sont des moteurs de la transformation du système énergétique

Les consommateurs sont de plus en plus conscients de la valeur qu’apportent les technologies numériques. Ils les maîtrisent de plus en plus et adoptent aisément de nouvelles technologies intelligentes : thermostat à leur domicile qui suit le déplacement des résidents et ajuste la température en conséquence, haut-parleur qui commande un taxi sur demande; les possibilités sont nombreuses.

Les secteurs offrant des services directement aux consommateurs (communications, services bancaires et commerce de détail, par exemple) font ressortir les nombreux avantages liés à l’adoption des technologies. Ces secteurs imposent le rythme de la transformation numérique. En effet, en raison du haut degré de concurrence, ils ont placé les consommateurs au centre de leurs stratégies et ont ainsi façonné et augmenté les attentes de leurs clients. Ces derniers peuvent désormais établir des mesures de référence sur ce que les technologies et l’innovation peuvent leur apporter ainsi que sur les services et l’expérience auxquels ils peuvent s’attendre grâce à la mobilité omniprésente, aux données et à la connectivité.

L’ère numérique est l’ère du consommateur

Selon plusieurs études menées par Forrester, les consommateurs adoptent les innovations technologiques sans hésitation et à un rythme beaucoup plus soutenu qu’auparavant, ce qui accroît leur connaissance des technologies. Cette nouvelle donne favorise également l’émergence de nouvelles entreprises qui offrent des services directement aux consommateurs et adoptent le numérique dès leur mise sur pied tout en proposant des modèles d’affaires perturbateurs. La technologie, l’information et la connectivité combinées font naître de nouvelles attentes : les consommateurs peuvent obtenir ce qu’ils veulent; au moment et à l’endroit où ils le veulent et de la façon dont ils le veulent.

Puisque les avancées technologiques des autres secteurs génèrent des changements et augmentent les attentes des consommateurs, les clients du secteur des services publics commencent à espérer la même expérience client et veulent que la technologie leur offre immédiatement une meilleure commodité et une plus grande valeur. Selon le rapport BAROMÈTRE MONDIAL CGI 2017 – La voix de nos clients, 47 % des dirigeants des organisations offrant des services directement aux consommateurs affirment que le numérique est désormais le seul canal de choix pour leurs clients. Les consommateurs n’en attendent pas moins de leurs fournisseurs de services publics et souhaitent exercer un contrôle sur leur consommation et leur production d’énergie.

La transition vers une économie à faible émission de carbone et les politiques de contrôle des changements climatiques contribuent également à l’augmentation des attentes des consommateurs en matière de technologie énergétique, ce qui génère des besoins pour de nouveaux services et modèles d’affaires afin de maximiser la valeur de l’efficacité énergétique, de l’adaptation de la demande et de la souplesse du marché de l’énergie. En raison de l’interconnexion de volumes accrus d’énergie produite de façon décentralisée, la décarbonisation est maintenant un facteur important lors de la mise en œuvre des réseaux et favorise la décentralisation de l’écosystème énergétique au profit du concept d’un « Internet de l’énergie » et d’une économie de partage de l’énergie.

Dans un monde de plus en plus numérisé, le pouvoir est passé des entreprises aux consommateurs finaux. La création de valeur au sein du secteur des services publics se déplace vers les segments en aval de la chaîne de valeur, tels que la gestion de l’énergie décentralisée, les services axés sur le regroupement et la souplesse, ainsi que les services à valeur ajoutée aux consommateurs. En Allemagne, le secteur des services publics délaisse les sociétés traditionnelles de production de masse, telles que E.ON et RWE, en raison de l’orientation du pays vers les énergies renouvelables. Les marchés de capacité constituent désormais une solution de rechange à l’évolution de la répartition de la production et au besoin de souplesse.

Il est de plus en plus tangible au sein de l’industrie que les consommateurs joueront un rôle central pour assurer la durabilité, l’abordabilité et la fiabilité des nouveaux systèmes d’approvisionnement en énergie. Les dirigeants de l’ensemble des secteurs placent les consommateurs au centre de leurs processus, politiques et pratiques afin de préparer et de proposer l’expérience attendue par les clients. Cette approche exige non seulement un changement des modèles opérationnels, mais également une prise de conscience des dirigeants sur la nécessité de devenir des organisations novatrices centrées sur les clients.

L’émergence de nouveaux modèles d’affaires au sein d’un écosystème énergétique numériquement interconnecté

La numérisation, les changements climatiques et les nouveaux modèles d’affaires créent un écosystème hautement interconnecté qui transforme la chaîne de valeur de l’énergie. De nouveaux acteurs, tels que des regroupeurs de la demande et des exploitants adoptant une approche d’adaptation de la demande, entrent en jeu sur le marché, particulièrement au Royaume-Uni où le marché dépendra d’un nombre croissant de sources d’énergies renouvelables intermittentes. Le marché prend également sa dynamique propre alors que les consommateurs saisissent les avantages de la flexibilité. Au début de l’année, trois grandes sociétés du Royaume-Uni ont annoncé le lancement d’un modèle novateur de gestion de l’énergie en temps réel appelé « The Living Grid ». L’objectif de ce programme est d’avoir recours à l’adaptation de la demande pour assurer l’accessibilité de 200 MW en énergie, proposée de manière flexible dans l’ensemble du Royaume-Uni.

L’économie de partage de l’énergie devient également une réalité avec l’essor du commerce entre particuliers, réalisé par l’entremise du registre des transactions ou de solutions telles que Realtime Energy eXchange, développée par CGI pour Alliander aux Pays-Bas. Communément appelée REX, la solution permet de connecter des groupes de clients à des marchés du commerce de l’énergie existants afin qu’ils puissent acheter et vendre de l’énergie en fonction de leurs besoins. L’accès aux marchés commerciaux favorise l’optimisation de l’offre et de la demande et permet aux clients commerciaux et résidentiels de contrôler la façon dont ils tirent parti de la souplesse offerte pour leur consommation et leur production d’énergie.

Les sociétés de services publics traditionnelles explorent de nouvelles façons de créer et de proposer de la valeur et d’établir des liens avec les consommateurs. Par exemple, des fournisseurs aux Pays-Bas mettent des producteurs d’énergies renouvelables locaux en relation avec des acheteurs d’énergie verte et certains s’attardent également au potentiel de la tarification dynamique. Les signaux de prix aux consommateurs seront essentiels pour changer la gestion du système énergétique et encourager les consommateurs à jouer un rôle plus actif dans ce processus. CGI a développé une solution centralisée de gestion de l’énergie qui soutient la gestion de la tarification dynamique et de l’adaptation de la demande et fait des consommateurs des acteurs sur le marché. Elle leur propose des outils leur permettant de prendre des décisions éclairées au sujet de leur consommation d’énergie tout en assurant la collaboration nécessaire entre les fournisseurs, les détenteurs de données et les opérateurs de réseaux.

Chez CGI, nous évoluons au gré des changements du marché en aidant les sociétés de services publics à adopter une approche de transformation numérique et d’innovation technologique à l’échelle de leur organisation. Grâce à nos solutions, telles que notre cadre de gestion proactive des actifs, notre modèle de réseau de données intégrées et notre système de contrôle du réseau à basse tension, nous permettons aux sociétés de services publics d’adopter davantage de modèles opérationnels intégrés en temps réel et axés sur les renseignements. Nous aidons nos clients de ce secteur à élaborer une stratégie et une feuille de route globales pour devenir des organisations numériques, tout en s’assurant que leurs besoins à court terme d’optimisation des activités et de réduction des coûts pour financer le changement demeurent une priorité.

Lignes directrices et modalités d'utilisation relatives à la modération d’un blogueVeuillez noter que la fonctionnalité « commentaires » du service DISQUS n’est actuellement offerte qu’en anglais. La version française de cet outil nous sera acheminée dès qu’elle sera finalisée.