Le Baromètre mondial CGI 2017 – La voix de nos clients indique que l’utilisation accrue des technologies numériques (p. ex. robotique, analyse avancée, nuage, etc.) fait partie des principales tendances, selon des leaders des volets d’affaires et des TI. Lors d’études sur l’automation intelligente, il apparaît que l’automatisation robotique des processus est utilisée par 63 % des clients interrogés en vue d’accroître l’efficacité des opérations et de créer de nouveaux produits et services.

Au cours des dernières années, j’ai passé beaucoup de temps à proposer et à réaliser des démonstrations de faisabilité et des projets d’automatisation robotique des processus. En fonction de ces expériences, voici quelques leçons apprises pour toute équipe de direction souhaitant mettre en œuvre des projets d’automatisation intelligente.

  1. Misez peu, perdez peu – Personnellement, je n’aime pas présenter l’automatisation robotique des processus comme une solution finale à tout problème auquel pourrait être confronté un client. Dans sa forme actuelle, l’automatisation robotique des processus n’est que la pointe de l’iceberg en ce qui concerne les capacités de l’automatisation, qui peut cependant mener à des solutions beaucoup plus cognitives. Cela dit, puisque les organisations doivent s’habituer à aborder les choses différemment lorsqu’il est question d’automatisation, elles devraient commencer modestement, établir des objectifs raisonnables et partir sur cette base. Cette approche s’applique à tous types de projets, qu’il s’agisse de proposer une démonstration de faisabilité ou de définir des processus d’affaires pour une première mise en œuvre.
  2. L’importance de la sélection – Le succès des projets d’automatisation robotique des processus repose avant tout sur la sélection des processus d’affaires appropriés. Qu’il s’agisse d’une démonstration de faisabilité ou d’une solution industrielle pleinement fonctionnelle, la mise en œuvre de l’automatisation ne peut être solide que si la sélection des processus d’affaires à automatiser est effectuée de façon diligente. Bâclez cette étape et toutes les activités en aval tourneront mal, ne vous laissant d’autre choix que de tenter de sauver les pots cassés. D’après le très bon travail exécuté par nos équipes, nous avons élaboré un processus de sélection et un outil d’analyse personnalisables qui nous permettent de filtrer les processus inadéquats de façon relativement rapide.
  3. Recherchez la simplicité – Ce bon vieux principe est toujours valide pour les projets d’automatisation robotique des processus. Des processus de sélection à la mise sur pied de l’infrastructure, ne tentez pas l’impossible. Optez plutôt pour une approche agile et un modèle de prestation de services en continu. Cette combinaison permet de bâtir la confiance organisationnelle et de corriger tous les accrocs potentiels du modèle de prestation de services.
  4. Ne sous-estimez jamais les efforts requis – L’engouement autour de l’automatisation robotique des processus repose surtout sur la facilité de développement et de mise en œuvre. Bien que cela soit vrai, les organisations et les partenaires de mise en œuvre commettent trop souvent l’erreur de sous-estimer la quantité de travail et d’expérience nécessaires pour offrir un produit de qualité. Certes, l’automatisation robotique des processus est plus facile et rapide à déployer que certaines solutions traditionnelles, mais vous aurez tout de même besoin de personnel expérimenté pour réussir la mise en œuvre.
  5. Mettez la bonne infrastructure en place – Ayant connu les difficultés liées à l’adoption ponctuelle d’une approche pour mettre en œuvre des solutions d’hébergement « vite faites et mal faites », j’ai appris à la dure qu’il est extrêmement important d’avoir l’infrastructure appropriée en place dès le début du projet. Les travailleurs virtuels sont inutiles s’ils ne peuvent être connectés aux outils.
  6. Mesurez les résultats et assurez un suivi – Pour tirer pleinement parti des travailleurs virtuels et continuer d’en améliorer l’efficacité, il est important de mesurer les résultats et d’assurer un suivi continu des gains de rendement de façon quotidienne/hebdomadaire/mensuelle. Les fonctionnalités de production de rapports des outils d’entreprise sont limitées, principalement en raison de la conception. Tout rapport exigé doit et peut être créé par les outils d’automatisation pour s’assurer d’avoir des conceptions sur mesure propres aux besoins et aux indicateurs clés de performance d’une organisation.
  7. Ce n’est que le début – Comme mentionné en introduction, l’automatisation robotique des processus n’englobe pas la totalité des capacités de l’automatisation intelligente. Il s’agit d’un tremplin menant à de meilleures occasions vers une intelligence artificielle complète. Toute solution d’automatisation devrait être suffisamment modulaire pour s’harmoniser à des solutions plus cognitives et axées sur l’intelligence artificielle telles que des agents conversationnels et des assistants intelligents, le traitement intelligent des documents, les plateformes de langage naturel, la reconnaissance et la synthèse vocales, la vision artificielle/le traitement d’images, l’apprentissage automatique (y compris des réseaux de neurones artificiels), etc.

Souhaitez-vous explorer l’automatisation et l’intelligence artificielle pour votre organisation? J’aimerais connaître vos expériences. Entre-temps, je vous invite à explorer nos capacités d’automatisation robotique des processus.

À propos de l’auteur

Picture of Usman Azim

Usman Azim

Conseiller

Usman est responsable de l’automatisation intelligente de la pratique des technologies émergentes de CGI en Belgique. Il contribue à la définition de la stratégie globale et de la proposition de valeur de l’intelligence artificielle, soutient l’évolution et la mise en œuvre de plateformes d’automatisation et ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blog et conditions d'utilisation