Craig Wallace

Les leaders du numérique influencent le rythme et la portée d’un marché dynamique, deuxième partie (organisation)

La transformation numérique implique un changement fondamental à l’ADN d’une organisation. Elle doit notamment modifier sa façon d’être à l’écoute de ses clients, d’innover, de collaborer avec ses partenaires, d’offrir de nouveaux produits et services, etc. La transformation touche avant tout les personnes et doit susciter des changements dans toute l’entreprise.

Le but ultime est de permettre à une organisation d’être plus agile dans toutes ses activités, afin de répondre à des demandes en évolution dans un marché dynamique.

Dans ce second billet portant sur les leaders du numérique, je couvre certaines des principales conclusions dégagées de notre recherche à propos de l’impact de la numérisation sur la structure organisationnelle et sur la réponse des leaders du numérique. Ces conclusions sont tirées de notre Baromètre mondial du programme La voix de nos clients de 2017, pour lequel plus de 1 300 dirigeants des fonctions informatiques (TI) et d’affaires ont été rencontrés en personne, ainsi que de notre étude sur la conception organisationnelle, en partenariat avec IDC, pour laquelle nous avons questionné plus de 200 dirigeants des fonctions d’affaires.

Ces recherches indiquent que les organisations sont en mouvance.

  • 68 % des futures décisions seront prises à un niveau plus près du client, plutôt qu’à l’échelle de l’entreprise
  • 85 % des systèmes de gestion des employés doivent être modifiés pour permettre un changement de culture
  • 90 % des leaders du numérique considèrent qu’une culture de collaboration à l’interne et à l’externe est essentielle

Glissement de l’imputabilité et prise de décision profitant aux consommateurs

Dans leur quête de la transformation numérique, les organisations réalisent qu’un changement organisationnel fondamental est requis pour devenir des entreprises numériques agiles. Notre recherche indique que 68 % des organisations suivant une stratégie de transformation numérique croient que les futures décisions seront prises au niveau des unités d’affaires, des équipes ou même des employés, plutôt qu’au niveau de l’entreprise. Les leaders du numérique optent pour une prise de décision profitant aux consommateurs. Le processus de prise de décision devient ainsi plus informé, plus rapide et plus axé sur le client, permettant à l’organisation de réagir plus rapidement dans un marché dynamique.

Mais quelle est l’incidence de ces changements sur les structures organisationnelles? Plusieurs organisations deviennent de plus en plus linéaires, s’éloignant de la hiérarchie traditionnelle. Bien qu’une structure plus linéaire offre de nombreux avantages, le type idéal de structure organisationnelle pour être concurrentiel dans un monde dynamique fait l’objet de nombreux débats.

Une structure organisationnelle linéaire est-elle suffisante? Quelle structure votre organisation adopte-t-elle pour soutenir votre entreprise numérique?

Modification des systèmes de gestion

Peu importe la structure choisie, les systèmes de gestion d’une organisation doivent être modifiés pour la soutenir. Quatre-vingt-cinq pour cent de nos répondants sont du même avis. Les systèmes utilisés pour établir les objectifs de performance, pour suivre la performance et pour remettre des récompenses ont été réalignés ou remplacés, afin de favoriser un changement culturel. Toute nouvelle structure requiert une culture riche en ressources compétentes, poussée par l’innovation, orientée sur les clients et collaborative.

L’identification, l’affectation et la récompense appropriée de ressources ayant la bonne mentalité et les capacités en numérique requises sont également essentielles. Les leaders du numérique réévaluent leurs programmes de recrutement et de rétention. Ils s’éloignent également de l’évaluation individuelle de la performance au profit de l’évaluation de la performance de l’unité d’affaires ou de l’équipe. Le but est de mettre en place une culture qui habilite les équipes et qui les motive à travailler ensemble à atteindre les objectifs de l’entreprise

Simplification et création d’une culture de collaboration

Selon les renseignements tirés de nos entrevues et de nos conclusions de recherche, les leaders du numérique sont également aux prises avec un défi de transformation par la simplification. Ils s’interrogent d’abord sur ce qui doit être fait et sur la façon de le faire – par eux-mêmes ou par quelqu’un d’autre? Ils procèdent ensuite à la simplification de leurs opérations. Ils modifient les méthodes de travail afin de permettre aux employés de s’attaquer à des tâches plus stratégiques, mettant à profit les renseignements pour améliorer la prise de décision et la rapprocher des clients, et en instaurant une culture poussant les employés à innover. Les leaders du numérique forment également des partenariats entre eux dans leur écosystème afin d’avoir accès à de nouvelles capacités numériques. Grâce à une amélioration de l’efficacité et de la productivité, une meilleure prise de décision, une plus grande innovation et une nouvelle expertise, ils dégagent des ressources, de l’argent et du temps pour se concentrer sur leur transformation.

Quatre-vingt-dix pour cent des répondants affirment qu’une culture de collaboration à l’interne et à l’externe est essentielle à leurs activités dans des marchés plus dynamiques.

Quels changements apportez-vous à votre stratégie de gestion du capital humain? Votre organisation a-t-elle entrepris une stratégie de simplification?

Faites-nous part de votre opinion dans la section des commentaires; si vous souhaitez en apprendre davantage, n’hésitez pas à communiquer avec moi.

Lignes directrices et modalités d'utilisation relatives à la modération d’un blogueVeuillez noter que la fonctionnalité « commentaires » du service DISQUS n’est actuellement offerte qu’en anglais. La version française de cet outil nous sera acheminée dès qu’elle sera finalisée.