Jerry Norton

La recherche commanditée par CGI aborde les tendances clés liées à l’adoption des paiements instantanés

Chaque année chez CGI, nous effectuons une recherche sur les services que les banques offrent à leurs clients, qu’il s’agisse de consommateurs ou d’entreprises, et comparons les perspectives recueillies auprès des clients à celles des banques. Cette année, nous avons commandité une étude supplémentaire axée spécialement sur les paiements. Compte tenu du mouvement mondial en faveur des paiements instantanés (ou en temps réel), nous avons crû qu’il était opportun d’explorer les tendances et défis clés liés à l’adoption des paiements instantanés.

En mars et en avril, CGI a commandité un sondage réalisé par le Financial Services Club – un réseau européen de premier plan regroupant de hauts dirigeants du secteur des services financiers – afin de solliciter le point de vue de 360 membres de ce club. Celui-ci regroupe des banquiers, des fournisseurs de services de traitement des paiements ainsi que des représentants de firmes d’experts-conseils, d’établissements universitaires et d’organismes gouvernementaux. Dans ce premier blogue sur la recherche, je suis heureux de vous faire part de certains des faits saillants.

L’objectif de ce sondage est de brosser un tableau plus clair de l’évolution du marché des paiements au cours des cinq prochaines années. Le sondage offre notamment un aperçu des nouvelles sources de revenus possibles pour les banques, examine quelles technologies domineront le marché et définit les questions les plus pressantes en matière de paiements instantanés. Les résultats sont très intéressants.

Quels instruments de paiement domineront la scène en 2022?

Nous explorons d’abord la nature même des instruments de paiement et examinons lesquels d’entre eux domineront le marché en 2022. Les résultats du sondage révèlent que les transferts de compte à compte devraient supplanter les paiements par carte au cours des cinq prochaines années. Il s’agit à la fois d’une menace et d’une occasion pour les banques. Tandis que la croissance et les revenus du marché des cartes déclineront, de nouvelles activités liées aux transferts de compte à compte verront le jour. La recherche révèle également que l’argent comme les chèques connaîtront un déclin rapide, une tendance déjà observée dans plusieurs pays.

Quelles technologies de paiement domineront la scène en 2022?

Quant aux technologies qui devraient dominer le marché des paiements au cours des cinq prochaines années, les résultats démontrent que les interfaces de programmation d’applications (API) et les paiements en temps réel seront des outils dominants à la fois dans les secteurs des services bancaires de détail et aux entreprises. Compte tenu des pressions supplémentaires liées à la réglementation en Europe, telle que la directive révisée sur les services de paiement (PSD2) et la Competition and Markets Authority (CMA) du Royaume-Uni, les grandes banques se concentrent davantage sur leurs stratégies liées aux API. Cette approche est beaucoup plus complexe que le simple développement d’un ensemble d’API ouvertes axées sur la technologie. Une attention particulière doit être accordée à la gestion et à la sécurité de ces plateformes ainsi qu’à la façon dont les consommateurs peuvent interagir avec elles par l’entremise de tierces parties.

Quel type de défi constitue la cybersécurité?

Le traitement des opérations bancaires s’effectue de plus en plus en temps réel et le cybercrime progresse au même rythme. Le traitement en temps réel exerce davantage de pressions sur les systèmes de cybersécurité des banques. Le traitement par lots traditionnel donne le temps d’effectuer des contrôles en vue de repérer les activités non autorisées. Par contre, lorsque les paiements sont traités en temps réel, ces mêmes vérifications sont effectuées en millisecondes.

À la question du sondage « Quel type de défi constitue la cybersécurité? », un taux impressionnant de 96 % des répondants ont indiqué qu’il s’agissait soit de leur plus grand défi ou d’un défi important. La combinaison des cybermenaces toujours croissantes et du passage au traitement en temps réel a engendré un défi colossal à relever pour les banques et autres institutions financières. On prévoit que davantage de cyberattaques feront la manchette. Accroître le volume de traitement ou tenter de peaufiner les systèmes de traitement par lots ne parviendra pas nécessairement à régler le problème. Un examen complet du traitement en vue de contrer le crime financier et d’instaurer une cyberprotection doit être réalisé et, au besoin, les systèmes et processus devront être transformés. La bonne nouvelle relatée par le sondage est que plusieurs banques sont au fait de cette information et prennent les mesures nécessaires.

Dans le prochain volet de cette série de blogues, nous examinerons d’autres conclusions dégagées de cette recherche, notamment la tendance vers des services à valeur ajoutée rendue possible grâce au recours aux API ouvertes ainsi qu’à qui doit incomber le financement de ce passage aux paiements en temps réel, comme la responsabilité en ce qui a trait aux questions juridiques liées aux paiements instantanés.

CGI possède une vaste expérience du domaine des paiements. Nous avons joué un rôle de premier plan dans la configuration d’infrastructures nationales de paiement dans plus de 20 pays au cours des 15 dernières années. De plus, nous travaillons en étroite collaboration avec nos clients pour leur adoption des paiements instantanés. Si vous souhaitez en apprendre davantage à propos de notre recherche ou travaillez dans ce domaine, téléchargez un aperçu de l’étude « Tendances clés liées à l’adoption des paiements instantanés ». N’hésitez pas à communiquer avec moi ou consultezcgi.com/paiements.

Lignes directrices et modalités d'utilisation relatives à la modération d’un blogueVeuillez noter que la fonctionnalité « commentaires » du service DISQUS n’est actuellement offerte qu’en anglais. La version française de cet outil nous sera acheminée dès qu’elle sera finalisée.