Jerry Norton

Bonne nouvelle pour les banques de services aux entreprises et de transactions : les entreprises se détournent des établissements non bancaires

Malgré la popularité des entreprises de technologies financières (FinTechs) et d’autres types d’établissements non bancaires qui empiètent sur les parts de marché des banques, les banques de services aux entreprises et de transactions ne sont pas aussi durement touchées. Selon notre récent sondage parrainé par GTNews, il y a eu une réduction de 83 % du recours des entreprises aux établissements non bancaires au cours de la dernière année.

Les entreprises exigent désormais de leurs banques d’adopter des services non bancaires et de tirer parti des technologies afin de demeurer au sein de l’environnement sécurisé et réglementé du système bancaire classique. Le recours à différents services financiers non bancaires tels que l’échange de devises, la connaissance de la clientèle, l’intégration, les paiements et la chaîne d’approvisionnement ont chuté de 71 % à 12 % cette année. Plus de 50 % des entreprises demandent aux banques d’offrir ces services et d’adopter les nouvelles technologies.

Elles souhaitent également obtenir des services-conseils à valeur ajoutée sur la réglementation et la sécurité de la part de leur banque. Considérant les violations de données et les amendes connues, l’adoption du système bancaire ouvert et les nouvelles réglementations, les entreprises s’attendent désormais à ce que leurs banques collaborent de façon proactive avec elles pour protéger le système dans son ensemble et comprendre l’environnement réglementaire complexe de la chaîne d’approvisionnement mondiale. De plus, alors que les paiements en temps réel sont adoptés à l’échelle mondiale, les entreprises s’attendent à des services de sécurité supérieurs de la part des banques, ainsi que des services de paiement en temps réel à valeur ajoutée.

La satisfaction des entreprises clientes demeure un défi

Malgré leur désintérêt envers les établissements non bancaires, le taux de satisfaction des entreprises envers les banques traditionnelles demeure plutôt bas. Notre plus récent sondage indique cependant des moyens très précis d’améliorer cette situation et de favoriser la fidélité grâce à la technologie, à la sécurité et aux services.

Puisqu’il est prévu que les banques augmentent leurs dépenses en nouvelles technologies de 24 % au cours des trois prochaines années pour assurer la transition vers des modèles d’affaires centrés sur le client, il est essentiel que les investissements dans les activités technologiques soient pertinents. En particulier, l’adoption des normes de l’industrie, l’amélioration de l’accueil de nouveaux clients ainsi que de nouveaux portails multiservices axés sur le client sont essentiels, tout comme l’offre de services de sécurité à valeur ajoutée et l’innovation en matière de services non bancaires. Le sondage indique que toutes les banques ne suivent pas cette voie.

Il révèle des signes préoccupants sur la piètre qualité du service offert aux petites et moyennes entreprises (PME). Le taux de satisfaction est très faible. Plus de la moitié des PME remettent en cause leur relation existante avec leur banque, et le recours à plusieurs banques est de plus en plus populaire. Comme les grandes entreprises, les PME souhaitent bénéficier de services-conseils et de meilleurs services de gestion du fonds de roulement. De plus, elles souhaitent accéder à ces services par l’entremise d’un canal unique. Les portails multiservices axés sur le client sont donc devenus essentiels. Par ailleurs, l’adoption des innombrables applications mobiles proposées par les banques connaît son taux le plus bas, alors que seulement 4 % des PME souhaitent les utiliser.

Les résultats du sondage offrent de bonnes nouvelles pour les banques qui se trouvent à une étape décisive en matière de transformation et d’investissements futurs. Les occasions pour stimuler la croissance et augmenter les revenus abondent. CGI collabore étroitement avec les banques de services aux entreprises et de transactions à l’échelle mondiale pour les aider à tirer profit de ces possibilités. Pour en apprendre davantage sur notre sondage et nos activités dans ce domaine, n’hésitez pas à communiquer avec moi ou à visiter www.cgi.com

Lignes directrices et modalités d'utilisation relatives à la modération d’un blogueVeuillez noter que la fonctionnalité « commentaires » du service DISQUS n’est actuellement offerte qu’en anglais. La version française de cet outil nous sera acheminée dès qu’elle sera finalisée.